Info

"La France pèse très peu maintenant sur la scène internationale ", Laurence Sailliet, porte-parole LR

Chargement du lecteur...
©TV5Monde/David Delos

L'Aquarius est le symbole des divisions européennes sur la crise migratoire. Interdit de port par l'Italie et par Malte, le navire de SOS Méditerranée doit faire route vers l'Espagne avec plus de 600 migrants à bord. La France a été pour le moment silencieuse sur ce dossier, alors qu'en pense l'opposition de droite ? Laurence Sailliet, porte-parole du parti "Les Républicains" était l'invitée de TV5MONDE politique.

dans

TV5MONDE :  Vous avez suivi le sommet de Singapour qualifié "d'historique". Affaire bilatérale, ça veut dire que le multilatéralisme est mort, que la France n'a plus de voix sur la scène internationale ?

Laurence Sailliet, porte-parole Les Républicains : On constate que ce qui s'est passé ces derniers jours et ces dernières semaines démontre qu'effectivement la France pèse très peu maintenant sur la scène internationale. On l'a vu déjà au moment des accords de Paris, où effectivement Emmanuel Macron n'est pas parvenu à ses objectifs. On l'a vu avec l'accord iranien où les Etats-Unis sont sortis, donc sur l'ensemble de ces sujets sans parler de la taxation de l'acier et de l'aluminium, nous déplorons le positionnement d'Emmanuel Macron qui s'affaiblit de plus en plus et la place de la France sur la scène internationale.
 

Ce n'est pas la politique de la calinothérapie qui fonctionne.

Mr Macron, il semblerait, n'a pas compris qu'avec Mr Trump ce n'est pas la politique de la calinothérapie qui fonctionne, d'ailleurs il le disait de Poutine sur Foxnews. Il disait c'est quelqu'un qui est fort et avec lequel il faut établir un rapport de force. Il aurait mieux fait de s'en inspirer pour Mr Trump, parce que tout ce qu'il a fait en se rendant aux Etats-Unis et même la manière dont il l'a accueilli en France, au contraire, il n'a rien obtenu, c'est un véritable échec sur la scène internationale.   

L'exécutif français n'a pas pris position sur l'affaire de l'Aquarius. Comment peut-on expliquer le silence de Paris ?

C'est très grave. Le silence d'Emmanuel Macron sur ce sujet essentiel démontre qu'il manque beaucoup de courage sur le sujet de l'immigration de manière générale. On ne peut imaginer que le président de la république française ne prenne pas position sur une journée comme hier. Le problème est global. Echec de la politique européenne en terme d'immigration, et nous le déplorons, échec de la politique française.

Emmanuel Macron avait l'occasion de changer les choses lors du projet de loi "Asile et immigration" mais il n'a absolument rien fait. Je pense qu'il vit un peu dans un monde à part, où il ne se rend pas compte de toute l'angoisse des peuples européens par rapport à la situation de cette pression migratoire. Il nie aussi l'angoisse des français par rapport à cette situation. Vous voyez les résultats électoraux récents notamment en Italie. Les habitants de l'Europe sont très inquiets. Et si nous n'entendons pas cette inquiétude, c'est une véritable faute politique.

Les dirigeants de la Corse avaient proposé d'accueillir le bateau de SOS Méditerranée. Mais pour Eric Ciotti, pas question : le député LR des Alpes Maritimes disait ce matin qu'aucun port français ne doit accueillir l'Aquarius. C'est aussi votre position ?
 

Accepter ce bateau c'est cautionner le travail des passeurs.

La position d'Eric Ciotti, je la partage. Nous avons dans notre programme une mesure qui dit qu'on doit renvoyer les bateaux, donc nous sommes cohérents par rapport à ce que nous avons proposé. Vous savez aujourd'hui on parle de ce bateau parce que l'Italie l'a refusé mais ce sont des scènes courantes. Aujourd'hui on en parle mais l'hypocrisie c'est d'imaginer que cette scène est isolée. Et que aujourd'hui parce qu' on va accepter ce bateau on va résoudre  le problème.