Info

La justice américaine enquête sur Google pour ses pratiques anticoncurrentielles

Google pourrait-elle être démantelée si la justice américaine considère ses pratiques comme anti-concurrentielles ? (AP Photo/Marcio Jose Sanchez)

Après une pluie d'amendes en Europe pour pratiques anticoncurrentielles, Google est désormais dans le viseur de la justice américaine. Une enquête anti-monopole serait en cours aux Etats-Unis pour examiner les pratiques commerciales du géant californien. 

Le Wall Street Journal (WSJ) est formel : Google, filiale de la maison-mère Alphabet, sera bientôt sous le coup d'une enquête anti-monopole menée par le ministère américain de la Justice. Le géant des moteurs de recherche a déjà écopé de plusieurs amendes de la Commission européenne pour ses pratiques anti-concurrentielles, et de l'autre côté de l'Atlantique, des voix de plus en plus nombreuses appellent à son démantèlement. La toute puissance de Google et de ses 228 produits et services en ligne commencerait-elle à devenir trop gênante ? 

Deuxième tentative

Une première enquête de la Federal trade commission (FTC, Commission fédérale du commerce, agence indépendante appliquant le droit de la consommation et le contrôle des pratiques commerciales anticoncurrentielles telles que les monopoles déloyaux, ndlr) sur la domination de Google dans les moteurs de recherche et ses pratiques publicitaires s'était conclue sans suite en 2013. Des parlementaires américains demandent depuis peu sa réouverture, ce qui semble être le cas. Cette nouvelle enquête, selon le Wall Street Journal, aurait été confiée par la FTC directement au ministère de la Justice et sa "division antitrust". 

Avantages

Ce qui est reproché à Google et relance une nouvelle enquête, selon les informations du WSJ, est de plusieurs ordres : le premier touche à sa domination quasi totale dans les services de recherche et la publicité sur Internet, le second à la couverture immense de services de l'entreprise, et le troisième, les possibles avantages que le moteur s'octroierait en plébiscitant bien plus fortement ses propres services que ceux de la concurrence. Le moteur Google tricherait en s'avantageant au détriment des autres, via son fameux algorithme secret de recherche. Cette pratique lui permettrait d'écraser la concurrence pour maintenir sa "galaxie de services". Le président Donald Trump a lui-même accusé Google de "museler les voix des conservateurs" via ses services en ligne, ce que l'entreprise dément formellement. 

Démantèlement ?

Les lois américaines sur les monopoles appelées lois "antitrust" sont anciennes et sévères. De façon simplifiée, leur objectif est de "s'opposer à l'entrave de la libre concurrence pratiquée par des groupements de producteurs visant à bénéficier d'un monopole". Les Etats-Unis d'Amérique les ont appliquées à plusieurs reprises depuis leur création au 19ème siècle, mais dans le secteur des géants du numérique, la seule tentative pour faire appliquer la loi antitrust effectuée par l'Etat fédéral a échoué en 2001, à l'encontre de Microsoft.

Depuis cette époque, le secteur a profondément changé et le cas Google le démontre : Facebook ou Amazon sont elles aussi pointées du doigt pour leurs monopoles et leurs pratiques déloyales avec leurs concurrents, à l'échelle mondiale.
Un démantèlement des "galaxies" Google, Amazon et Facebook pourrait donc être envisagé à terme par la justice américaine, qui scinderait alors les dizaines ou centaines de services différents de chacune de ces entités commerciales en structures indépendantes.