Info

Le chanteur Charles Aznavour est mort

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

Le chanteur français d'origine arménienne Charles Aznavour, l'un des géants de la chanson française, est mort dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre. L'artiste revenait d'une tournée au Japon, il avait 94 ans.

dans

En éternel optimiste, en éternel travailleur, il voulait mourir sur scène. En 1963, à trente-neuf ans, il déclarait déjà "dans le fond de moi-même je me dis qu'à 80 ans je mourrai sur la scène, ou plus tard". A plus de 90 ans, même discours : "Ma femme m'a dit 'sois raisonnable à ton âge, tu devrais arrêter'. Je lui ai répondu 'si j'arrête je meurs'". 

Il s'est finalement éteint à 94 ans. Véritable ambassadeur de la culture française, il revenait d'une tournée au Japon. Il devait aussi se rendre mi-octobre au Sommet de la Francophonie en Arménie puis se produire à la fin du mois à Bruxelles.

Plus de mille deux cents chansons, 51 albums studio en français, 40 en anglais, en allemand, en italien... Il écrit pour lui, il écrit pour les autres : Johnny Hallyday, Sylvie Vartan etc. Il joue, il est acteur avec à son compteur plus de 60 films. 

On m'a aidé en me disant que j'étais mauvais dans la chanson. La critique a été une aide, parce que j'ai eu les dents très longues après ça !
Charles Aznavour, interview, 1963

Le fils d'immigrés arméniens est né dans le 6ème arrondissement de Paris dans une famille d'artistes : un père ancien baryton, puis cuisinier ; une mère comédienne. Un gamin infatigable nourrissant une soif de réussite immense. 
 

Une "mauvaise voix"

Charles Aznavour rappelle souvent ses débuts. Cette voix qui ne séduit pas la critique, les détracteurs et leurs articles "affreux". Sa "rage", sa colère, et son obstination.  

"On m'a aidé en me disant que j'étais mauvais dans la chanson. La critique a été une aide, parce que j'ai eu les dents très longues après ça ! Je me suis dit 'ils ne veulent pas l'admettre, moi j'y crois, il va falloir qu'ils l'admettent aussi'" déclare-t-il en 1963.

Charles Aznavour y va donc "avec ce qu'[il] avait". Au final, il n'aura "jamais travaillé [sa] voix, elle était intravaillable. Il ne faut pas faire du travail pour rien ! Et puis petit à petit, me rendant compte que le public aimait bien cette voix, je n'avais plus rien à faire qu'à être content". 

Edith Piaf est l'une des premières à le remarquer. Il a alors vingt-deux ans. Elle le prend en première partie de sa tournée d'été. Mais il lui faut encore dix ans avant de trouver un public. Ses débuts auront été difficiles. C'est à trente-deux ans qu'il compose son premier succès populaire : Sur ma vie, chanté lors de sa première à l'Olympia. Quatre ans plus tard, Je m'voyais déjà, l'histoire d'un artiste dont la carrière ne décolle pas, est un triomphe. 
 
J'adore travailler. Je ne peux pas passer une journée sans rien faire.
Charles Aznavour
Obstiné et optimiste
S'il n'a pas" travaillé sa voix", Charles Aznavour est pourtant très discipliné. C'est un acharné du boulot. "J'adore travailler. Je ne peux pas passer une journée sans rien faire" déclare-t-il. Il écrit tous les jours, parfois la nuit, des hôtels où il séjourne, en tournée. Surtout, il fait tout.

"J'écris mes paroles, j'écris la plupart du temps la musique. Il n' y a pas de mise en scène, c'est moi qui la fais. C'est très tard que j'ai eu des éclairages, je les faisais moi-même, je choisis aussi les affiches, les photos..." explique-t-il à 90 ans sur le plateau de TV5MONDE. 
 
On ne peut pas toujours chanter, 'je t'aime', 'tu m'aimes',' tu ne m'aimes plus', ça devient ridicule au bout d'un moment !Charles Aznavour
Il vénère Charles Trenet, qui fait des "chansons gaies avec du fond". Il estime Georges Brassens. Il a chanté l'amour, mais aime la consistance  : "on ne peut pas toujours chanter, 'je t'aime', 'tu m'aimes',' tu ne m'aimes plus', ça devient ridicule au bout d'un moment !". 

Ses textes mettent les hommes à nu :"J'aime aller chercher chez nous ce que nous avons de plus secret, de plus difficile" déclare-t-il. "Il n'y a pas de sujet tabou. La chanson, elle vous rentre dans l'oreille et dans le coeur. Si vous êtes un peu attentif, ça peut vous aider".

L'immigration, l'homosexualité, la misère, tout se chante pour celui qui dit regarder le Journal Télévisé, comme une "source d'inspiration". 
 

Populaire, en France, et à l'étranger

© Damian Dovarganes


Après 70 ans de carrière, son oeuvre est immense, avec plus de 180 millions d'albums vendus. En France, La Bohème, Emmenez-moi, sont ses plus grands succès. A l'étranger, les tubes se nomment "She" (numéro 1 au Royaume-Uni en 1974), ou encore "Yesterday when I was Young". 

Lizza Minelli chante avec lui. Bob Dylan, Ray Charles, et tant d'autres, reprennent ses titres. En 1998, un sondage de CNN et Time le déclare « chanteur de variété le plus important du XXe siècle ».

Charles Aznavour est un crooner à la renommée internationale. Russie, Argentine, Chine, Japon, il parcourt plus de 94 pays pour ses tournées. Lui-même chante dans plus de huit langues... sans forcément être polyglotte : "je ne parle pas l'allemand, j'apprends les chansons phonétiquement ! " déclare-t-il.
 
La postérité, je crois que c'est pour les peintres, les sculpteurs et les architectes. Mais citez-moi un compositeur de l'époque d'Esope, vous aurez du mal !
Charles Aznavour
Chanteur, il est aussi comédien.  Il joue dans Tirez sur le pianiste, de François Truffaut, Le Tambour de Volker Schlöndorff (Palme d’or, Oscar du meilleur film étranger), Le Fantôme du chapelier de Claude Chabrol, ou encore Ararat, d’Atom Egoyan. Il collabore à plusieurs reprises avec Denys de La Patellière. Au total, plus de 60 films. 

"Là où j'avais eu des articles affreux du point de vue chanteur, du point de vue acteur, on m'a toujours encensé... peut être un peu trop" déclare-t-il.

A 93 ans, il obtient son étoile sur le prestigieux « Walk of Fame » d’Hollywood, à Los Angeles.

 

"Pour toi Arménie" 

Shahnourh Varinag Aznavourian de son vrai nom, Charles Aznavour garde des liens avec la terre de ses ancêtres. En 1989, il chante "Pour toi Arménie", en solidarité avec le pays qui vient de subir un important tremblement de terre. Pour ses 80 ans, en 2004, Aznavour est nommé «héros national» de l'Arménie par le président Robert Kotcharian. A 84 ans, il devient ambassadeur du pays. "C'est un grand honneur que l'Arménie m'a fait en me proposant d'être son ambassadeur (...) en Suisse", "j'ai accepté la proposition avec plaisir et joie". Depuis 1995, il était déjà ambassadeur permanent en Arménie auprès de l'Unesco.

Une légende, pour l'éternité

Charles Aznavour a souvent parlé de la mort, dans ses chansons, en interview. Parfois en se jouant de l'absurdité de la chose. "Je refuse d'assister à mon enterrement, c'est ridicule !" se moque-t-il sur le plateau de TV5MONDE en 2016. Et quant-à une quelconque postérité : "La postérité je crois que c'est pour les peintres, les scultpeurs et les architectes. Mais citez-moi un compositeur de l'époque d'Esope, vous aurez du mal !". 


 
Chargement du lecteur...


> A lire aussi : Charles Aznavour : vérités, légendes... et petits mensonges