Info

Le gendarme de la bourse américaine punit l'entreprise Tesla pour des tweets d'Elon Musk

Chargement du lecteur...

L'action de Tesla a décroché de plus de 10% ce  jeudi 27 septembre 2018 après la décision du régulateur de la bourse américiane de sanctionner Elon Musk, le patron de Tesla pour une série de tweets cet été.

Fumer de la marijuana en pleine interview, voici la dernière frasque en date d'Elon Musk début septembre, mais c'est une autre affaire qui pourrait coûter très cher au sulfureux patron de Tesla.

Une série de tweets en pleine séance boursière le 7 aout, dans laquelle le pdg du constructeur automobile annonce envisager de retirer Tesla de la bourse au prix de 420 dollars l'action, promettant le soutien des investisseurs. Le titre s'envole alors à 380 dollars sans jamais atteindre la barre des 420, qui aurait valorisés TESLA à 70 milliards de dollars. Le projet est officiellement abandonné 2 semaines plus tard.

Mais pour le gendarme de la bourse, ces tweets etaient mensongers et trompeurs. 


Nous pensons que Musk est arrivé au montant de 420$ en ajoutant 20 % à la valeur du titre existant et en arrondissant à 420 à cause du sens de ce nombre dans la culture de la marijuana et l'idée que cela pourrait amuser sa petite amie.


Steven Peikin

L'autorité porte plainte et réclame des amendes et surtout l'interdiction pour Elon Musk d'exercer une fonction de dirigeant ou de mandataire social. Une enquête pénale est également ouverte.


Ni la célébrité ni la réputation d'innovateur technologique ne permettent de s'exempter des lois fédérales.
Stephanie Avakian

Elon Musk, qui dirige aussi le fabricant de fusées SpaceX avec lequel il ambitionne de coloniser Mars, dément tout mensonge.

Chez Tesla, le Conseil d'Administration le soutient.
C'est l'avenir du constructeur de voitures électriques qui est en jeu.
Sa valeur sur les marchés repose essentiellement sur le charisme de son patron.