Info

Le message de Jill Biden à son arrivée au G7? LOVE

Le président américain Joe Biden et sa femme Jill Biden, le 10 juin 2021 à Carbis Bay, en Cornouailles, avant le sommet du G7
Le président américain Joe Biden et sa femme Jill Biden, le 10 juin 2021 à Carbis Bay, en Cornouailles, avant le sommet du G7
afp.com - TOBY MELVILLE
Montage photos du 10 juin 2021 de Melania Trump (g) et du message au dos de sa veste "I really don't care, do u?" (Je m'en fiche complètement, et vous?), le 21 juin 2018 à la base d'Andrews Air Force et de la Première dame Jill Biden (d) portant le message "Love" au dos de sa veste, le 10 juin 2021 à Carbis Bay
Montage photos du 10 juin 2021 de Melania Trump (g) et du message au dos de sa veste "I really don't care, do u?" (Je m'en fiche complètement, et vous?), le 21 juin 2018 à la base d'Andrews Air Force et de la Première dame Jill Biden (d) portant le message "Love" au dos de sa veste, le 10 juin 2021 à Carbis Bay
afp.com - MANDEL NGAN, TOBY MELVILLE

La Première dame des Etats-Unis Jill Biden a choisi un message simple à son arrivée en Cornouailles pour le sommet du G7: LOVE.

Les quatre lettres figuraient au dos de sa veste lors d'une courte marche face à la mer jeudi en compagnie de Joe Biden, du Premier ministre britannique Boris Johnson et de sa femme, Carrie Johnson.

Interrogée sur son choix vestimentaire du jour, Jill Biden a affirmé qu'elle voulait apporter un message positif depuis l'Amérique.

"C'est important que les gens sentent qu'il existe une unité entre tous les pays (du G7) et qu'il y a de l'espoir après cette année de pandémie", a-t-elle ajouté.

"Joe et moi-même sommes impatients de rencontrer tout le monde au G7", a-t-elle conclu.

Le message a été d'autant plus remarqué qu'il contrastait singulièrement avec celui qu'avait choisi la précédente Première dame, Melania Trump, elle aussi sur une veste.

Lors d'un déplacement, en juin 2018, à la frontière avec le Mexique, elle en portait une sur laquelle on pouvait lire "I really don't care, do u?" (Je m'en fiche complètement, et vous?).

Face à la polémique, elle avait expliqué par la suite que ces mots étaient destinés "aux gens et aux médias de gauche qui me critiquent". "Je veux leur montrer que cela m'est égal", avait-elle lâché.