Info

Le procureur Mueller en soutien de Donald Trump ?

Chargement du lecteur...
(commentaire : Nicolas Dudouet)

Dans une déclaration extrêmement rare, le procureur spécial Robert Mueller en charge de l’enquête russe a qualifié vendredi d’"inexactes" des informations de presse (notamment du site BuzzFeed) selon lesquelles Donald Trump aurait ordonné à son ancien avocat personnel, Michael Cohen, de mentir au Congrès.

Les allégations contre Donald Trump sont... "inexactes".
Une déclaration claire et limpide de Robert Mueller. 

Depuis 2 ans, le procureur spécial est le pire ennemi du président américain. 
Il enquête sans relâche sur une éventuelle collusion entre les équipes de Donald Trump et la Russie lors de la campagne présidentielle.

Pourtant, c'est bien lui aujourd'hui qui vole au secours du président. 

Le site d'information BuzzFeed révélait il y a 48 heures que Donald Trump avait demandé à son ex-avocat Michael Cohen de mentir lors de son audition au congrès en 2017  à propos de discussions sur un projet immobilier en Russie.

La Maison Blanche, et son locataire, a réagi sur twitter : "Les Fake News sont vraiment l'ENNEMI DU PEUPLE !".
 
 
Elément de langage repris par la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders : "C'est absolument ridicule. Je pense que l'avocat du président a abordé la question au mieux en déclarant que c'est catégoriquement faux."

L'information du site BuzzFeed n'est pas confirmée par d'autres médias. L'opposition démocrate reste donc prudente mais à l'affût. 
 

"L'allégation selon laquelle le président des États-Unis pourrait avoir suborné un témoin devant notre comité dans le but de mettre fin à l'enquête et de dissimuler ses relations commerciales avec la Russie est parmi les plus graves à ce jour. Nous ferons le nécessaire pour savoir si c'est vrai. "

Une chose est sûre : si Michael Cohen a longtemps été le rempart de Donald Trump, il est depuis lâché et méprisé par le Président. D'autant plus que Michael Cohen témoignera devant le congrès le 7 février et s'il confirmait les allégations de BuzzFeed, il y a fort à parier qu'une procédure de destitution serait lancée dans la minute par tous les ennemis du président américain.