Info

Les démocrates mobilisés contre Donald Trump à mi-mandat

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Révélations, scandales et dénonciations sur les réalités à la Maison Blanche se succèdent depuis quelques mois, tous balayés avec mépris par Donald Trump. Quelles sont désormais ses chances de remporter les élections de mi-mandat ? Eléments de réponse avec Adam Nossiter, correspondant du New York Times à Paris.

dans

Dans son livre Fear : Trump in the White House, le journaliste Bob Woodward dresse un portrait accablant du 45ème président des Etats-Unis. Quelques jours plus tôt, un haut responsable de la Maison Blanche livrait dans le New York Times le témoignage anonyme, d'un résistant "luttant de l'intérieur, avec d'autres, contre les « pires penchants » du président américain". Ce vendredi 21 septembre, à l'occasion de la sortie de son film "Fahrenheit 11/9", le réalisateur Michael Moore, le traite ouvertement de "Tyran, raciste, menteur"...

Jusqu'à quel point les électeurs de Donald Trump restent-ils indifférents aux scandales et autres révélations ? A quelques semaines des élections de mi-mandat, ces affaires à répétition vont peut-être faire basculer l'électorat américain, en dépit des bons résultats économiques du président et de la stabilité du noyau dur de ses électeurs, soit quelque 30 % de l'électorat : "Rien n'affecte leur jugement et leur approbation," explique Adam Nossiter. Reste que les révélations en cascade de ces derniers mois ont fait basculer une frange de l'électorat de droite. D'autant que le Parti républicain lui-même admet que son représentant à la tête de l'Etat n'est pas à la hauteur de sa fonction.
 

Révélations et scandales ont révélé au public que Donald Trump ne maîtrise pas totalement ses fonctions.
Adam Nossiter

De l'autre côté, tout indique que la mobilisation démocrate bat son plein, et pas seulement parmi l'électorat féminin ou noir. "Les différentes primaires qui ont eu lieu depuis le début de l'année ont révélé une participation exceptionnelle, explique Adam Nossiter. Les démocrates ont habilement adapté leur parti à la situation et surmonté les clivages qui divisent les factions en concurrence pour remporter la direction du parti."

Même si tous les sondages donnent les démocrates gagnants le 6 novembre, pour les élections de mi-mandat, meetings de campagne et appels à la participation se multiplient, comme à Dallas, où l'artiste français JR a fait escale. Avec son projet Inside Out, il vise, cette fois, une cible bien spécifique : les jeunes électeurs américains qu'il encourage à se rendre aux urnes : 

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

"Mid-terms"

Prévues le 6 novembre prochain, les élections de mi-mandat  consistent à renouveler l’ensemble des 435 sièges de la Chambre des représentants ainsi qu’un tiers des 100 sièges au Sénat. Si la Chambre des représentants peut être remportée par les Démocrates, il faudrait, pour imaginer qu'ils aient une chance de gagner au Sénat, un véritable raz-de-marée anti-Trump.

Pour Corentin Sellin, spécialiste de politique américaine récemment interrogé par TV5MONDE, Le scénario le plus probable de ces élections serait le blocage complet : "On aura une Chambre démocrate qui passera son temps à voter des actes d’accusation, bloquera toutes formes législatives puisqu’il n’y aura pas de compromis possibles… Dans ce contexte, ce que je crois surtout, c’est que dès le 8 novembre prochain, nous serons déjà en campagne présidentielle," confiait-il.