Info

Liban : des blessés après une forte explosion dans un camp de réfugiés palestiniens

Une forte explosion s'est produite dans un camp de réfugiés palestiniens, près de Tyr (Liban), le 10/12/21.<br />
 
Une forte explosion s'est produite dans un camp de réfugiés palestiniens, près de Tyr (Liban), le 10/12/21.
 
AP Photo/Mohammed Zaatari.

La confusion règne sur le nombre de blessés. Une forte déflagration s'est produite vendredi 10 décembre dans un dépôt d'armes et de munitions dans un camp de réfugiés palestiniens au Liban, selon une source militaire libanaise. Information démentie par un responsable palestinien, selon lui, le dépôt contenait des bouteilles de gaz et d'oxygène.

Selon la source militaire, la déflagration a été causée par un incendie dans le dépôt situé dans le camp de Bourj al-Chemali près de la ville de Tyr, dans le sud, et affirme ignorer pour le moment l'origine de l'incendie. 

Les pompiers dépêchés sur les lieux tentaient vendredi soir d'éteindre les flammes dans le dépôt situé près d'une mosquée, selon des habitants.

Plusieurs ambulances sont entrées dans le camp et l'armée libanaise s'est déployée tout autour.

Un incendie s'est déclaré dans un dépôt de munitions et d'armes et de produits alimentaires appartenant au mouvement islamiste palestinien Hamas dans le camp, provoquant l'énorme explosion. Il y a des blessés.Source militaire libanaise

Maha, une résidente du camp, a affirmé à l'AFP avoir entendu une première explosion suivie de plusieurs déflagrations successives.

Le Liban accueille plus de 175.000 réfugiés palestiniens, pour la plupart dans les douze camps du pays, selon des chiffres officiels datant de 2020. Un chiffre en deçà des estimations, qui vont jusqu'à 500.000.

En vertu d'un accord de longue date, l'armée libanaise ne pénètre pas dans ces camps, où la sécurité est assurée par des factions palestiniennes.

Des armes légères sont aux mains des factions palestiniennes dans ces camps qui ont connu ces dernières décennies des attaques, des assassinats et des heurts entre groupes armés rivaux.