Info

Ligue 1 : qui sont les cinq joueurs africains à suivre cette saison ?

Seko Fofana (RC Lens) contre l'Olympique de Marseille, au stade Bollaert-Delelis, le 3 février 2021. 
Seko Fofana (RC Lens) contre l'Olympique de Marseille, au stade Bollaert-Delelis, le 3 février 2021. 
AP Photo/Michel Spingler

Le championnat de France reprend ce vendredi 5 août (21H, heure française) avec une première rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'AC Ajaccio. L'occasion d'évoquer les joueurs africains qui brilleront sur les pelouses de l'Hexagone cette saison.

  • Seko FOFANA (RC Lens)

Seko Fofana sera-t-il encore un joueur du Racing Club de Lens à la fin du mercato estival ? La question brûle les lèvres des supporters lensois et de nombreux suiveurs du championnat tant le milieu de terrain ivoirien a éclaboussé de son talent les pelouses de Ligue 1 la saison dernière. Le capitaine artésien a été récompensé par une septième place, une nomination dans l'équipe-type de la saison, ainsi que par le prix Marc Vivien Foé qui distingue le meilleur joueur africain du championnat.

Lire aussi : L1: Fofana, le facteur X d'un milieu lensois déjà orphelin

Annoncé au Paris Saint-Germain ou à l'Olympique de Marseille mais sous contrat jusqu'en 2024, le RC Lens souhaite le conserver. Tout en sachant parfaitement qu'une offre conséquente pourrait être difficile à refuser. Autre détail qui aura son importance : Seko Fofana effectuera son grand retour avec la sélection ivoirienne en septembre prochain après trois années d'absence, où il préférait se consacrer à son club.

  • Bamba DIENG (Olympique de Marseille)

Partira ? Parira pas ? L'avenir de Bamba Dieng à l'Olympique de Marseille s'inscrit pour l'instant en pointillé durant ce mercato estival. Rare valeur marchande de l'effectif phocéen, ses dirigeants souhaitent en effet le transférer et récupérer une somme aux alentours de 15 millions d'euros. À l'inverse, l'international sénégalais et vainqueur de la CAN 2021 semble déterminé à rester et à véritablement s'imposer sur la Canebière. 

Bamba Dieng (Olympique de Marseille) face à Rennes au stade Vélodrome, le 19 septembre 2021.
Bamba Dieng (Olympique de Marseille) face à Rennes au stade Vélodrome, le 19 septembre 2021.
AP Photo/Daniel Cole

L'ancien pensionnaire des Diambars (Sénégal) vit pour le moment une situation difficile. Le nouvel entraîneur marseillais, Igor Tudor, l'a laissé sur le banc lors de la quasi-totalité des rencontres de préparation tandis que les Olympiens multiplient les recrutements à son poste (Luis Suarez et probablement Alexis Sanchez).

Auteur d'une première saison prometteuse, marquée par un excellent début de saison et un doublé mémorable à Monaco (0-2), Bamba Dieng pourrait sans nul doute être utile à une équipe déjà en plein doute. Et qui a parfois manqué de verticalité et de profondeur l'année dernière.

  • Youssouf M'CHANGAMA (AJ Auxerre)

La révélation du championnat de France de Ligue 2 débarque en Ligue 1 ! Libre de tout contrat et d'abord annoncé très proche du FC Nantes, Youssef M'Changama a finalement paraphé un engagement de deux ans chez le promu auxerrois. Sa qualité de frappe et ses coups-francs splendides ont fait merveille toute l'année dernière à Guingamp. Au point de recevoir le trophée UNFP du plus but de la saison en mai pour un tir en première intention sur la pelouse de Toulouse lors de la 14ème journée (2-2).

"J’ai eu un parcours atypique, je reviens de loin même, mais je n’ai jamais lâché, j’y ai toujours cru, j’ai patienté et j’en suis récompensé", a confié l'international comorien à nos confrères de L'Yonne Républicaine. Le milieu de terrain de 31 ans connaîtra en effet sa première saison dans l'élite.

Mais Youssef M'Changama a déjà largement goûté au haut-niveau en menant les Comores en huitième de finale de la CAN. Avec, évidemment, un sompteux coup-franc de trente mètres face au Cameroun (1-2).
 
  • Mohamed BAYO (Lille OSC)

Il était l'une des attractions du mercato estival dans l'Hexagone... Après une première saison réussie en Ligue 1 dans son club formateur du Clermont Foot 63 – 14 buts et 5 passes décisives en 32 matchs – Mohamed Bayo s'est engagé à Lille pour quatre saisons et 14 millions d'euros. Un retour dans le Nord pour l'attaquant guinéen qui s'était révélé sous les couleurs de Dunkerque (National) entre 2019 et 2020.

Lire aussi : Football européen : le point sur les transferts des joueurs africains

Capable de prendre la profondeur et efficace devant le but, le jeune attaquant (24 ans) sera l'un des atouts offensifs majeurs des Dogues, qui se doivent de rebondir après une saison décevante en championnat (10ème place). Il formera un duo prometteur avec le Canadien Jonathan David, sous la houlette du nouveau technicien portugais Paulo Fonseca. Mohamed Bayo retrouvera enfin son ex-coéquipier en Auvergne, Akim Zedadka. Le latéral droit algérien a également signé pour trois ans avec le LOSC.

Mohamed Bayo (Clermont) face à l'Olympique de Marseille, au Stade Vélodrome, le 20 février 2022.
Mohamed Bayo (Clermont) face à l'Olympique de Marseille, au Stade Vélodrome, le 20 février 2022.
AP Photo/Daniel Cole
  • Youssef BELAÏLI (Stade Brestois 29)

Débarqué du Qatar en toute fin de mercato hivernal pour six mois, Youssef Belaïli a finalement prolongé son contrat d'un an avec le club finistérien. L'international algérien va donc enchaîner une deuxième saison consécutive en Bretagne. Malgré des débuts difficiles sur le plan physique, l'attaquant avait inscrit 3 buts en 13 rencontres, dont un petit bijou sur le pelouse de Monaco (4-2) en éliminant trois défenseurs.

Lire aussi : Youcef Belaili : le parcours chaotique d'un génie du football algérien

Pour briller régulièrement cette année, l'ancien pensionnaire de l'Éspérance Sportve de Tunis devra éviter les petits accrocs. Son retour tardif de sélections algérienne début avril n'avait ainsi pas du tout été au goût de son entraîneur, Michel der Zakarian. Premier signe encourageant : Belaïli s'est montré très remuant lors des matchs de préparation, inscrivant même le second but de la victoire contre Lorient (2-0).