Info

Ligue 1 Uber Eats : Mohamed Bayo, attaquant guinéen du LOSC, mis à l’écart pour raisons disciplinaires

Mohamed Bayo, alors joueur à Clermont, a marqué lors d’une rencontre face à l'Olympique de Marseille. Marseille, France - 20 février 2022.
Mohamed Bayo, alors joueur à Clermont, a marqué lors d’une rencontre face à l'Olympique de Marseille. Marseille, France - 20 février 2022.
AP/Daniel Cole

L'attaquant international guinéen Mohamed Bayo a été écarté du groupe de Lille avant le choc face au Paris SG dimanche (20h45) pour raisons disciplinaires. Son cas sera réglé lundi "en interne", a déclaré le président lillois Olivier Létang, évoquant un "comportement inacceptable".
 

Recruté cet été par le Losc pour plus de 12 millions d'euros en provenance de Clermont, le joueur de 24 ans a été photographié dans un établissement nocturne de Lille (Nord). La photo a été publiée sur les réseaux sociaux dimanche, juste avant la rencontre entre le LOSC et le PSG.

“Un manque de respect vis-à-vis du club”


"C'est un manque de respect vis-à-vis du club, un manque de respect vis-à-vis du staff technique et aussi de nos supporters", a asséné Olivier Létang au micro d'Amazon Prime Vidéo. "On était avec le coach (Paulo Fonseca) très agacés, voire furieux de ce comportement qui pour nous n'est pas tolérable."

"La décision (de l'écarter) a été prise très rapidement. On va gérer ça demain (lundi) matin en interne dans le club. L'important c'était de prendre une décision très rapidement par rapport à ce qui s'est passé aujourd'hui, pour donner un exemple, et montrer ce qu'on veut et ce qu'on ne veut pas. C'est un comportement inacceptable", a-t-il ajouté. Bayo, qui avait été titulaire lors des deux premiers matches de Ligue 1 des Dogues, ne figure pas cette fois sur la feuille de match pour le duel face au PSG.

“Donnez lui une chance”, plaide son camarade


C'est donc le Canadien Jonathan David qui a été titularisé à la pointe de l'attaque lilloise, tandis que le Suédois Gabriel Gudmundsson était aligné comme ailier droit.

Dimanche après-midi, le milieu Rémy Cabella a volé au secours de son coéquipier en publiant un message sur Twitter: "Supporters lillois... Momo a fait une erreur, il en est conscient. Tout le monde peut faire des erreurs, on est humain, mais que ça n'arrive qu'une fois !! Donnez lui une chance et c'est à lui maintenant de répondre sur le terrain."
 

"Une erreur, pas deux" 

En octobre 2021, Mohamed Bayo avait été interpellé peu après un accrochage entre sa voiture et un autre véhicule. Le joueur, qui était "alcoolisé", avait "commis un délit de fuite" mais des témoins l'ayant reconnu, il avait été arrêté et placé en garde à vue rapidement après les faits, avait expliqué le parquet. L'attaquant a été condamné en avril dernier à deux mois de prison avec sursis pour "conduite en état d'ivresse" et "blessures involontaires" par le tribunal judiciaire de Clermont-Ferrand.

Tout en envoyant un message de fermeté, Olivier Létang a néanmoins ouvert la porte à un apaisement autour d'un jeune joueur qui découvre le très haut niveau. "Bayo, c'est un joueur à qui il faut laisser du temps", a dit le président lillois.
  "C'est un garçon qui change d'univers, qui a été à Dunkerque, à Clermont, qui a performé en L2, en L1... On savait qu'il fallait lui laisser du temps pour l'adaptation. Après, il y aura cet échange en interne. Comme je dis toujours: tout le monde peut faire une erreur, pas deux. On va régler ce problème dès cette semaine."