Info

Ligue 2: à huis clos, Saint-Etienne déçoit encore

La déception du milieu de terrain stéphanois Lucas Gourna et de ses coéquipiers, après avoir perdu à domicile contre Reims, lors du match de la 37e journée de Ligue 1 disputé à huis clos, le 14 mai 2022 au Stade Geoffroy-Guichard
La déception du milieu de terrain stéphanois Lucas Gourna et de ses coéquipiers, après avoir perdu à domicile contre Reims, lors du match de la 37e journée de Ligue 1 disputé à huis clos, le 14 mai 2022 au Stade Geoffroy-Guichard
afp.com - JEFF PACHOUD

Le redémarrage est compliqué pour les Verts: après une défaite inaugurale le week-end dernier pour son retour en Ligue 2, Saint-Etienne a concédé un résultat nul face à Nîmes (1-1), samedi dans son stade Geoffroy-Guichard à huis clos, et reste toujours en quête d'un premier succès.

Avec un point pris en deux journées, l'ASSE totalise toujours un bilan comptable négatif (à -2) et occupe en toute logique la dernière place du classement, potentiellement à huit longueurs des candidats à l'accession qui sortiraient de la 2e journée de Ligue 2 avec deux victoires.

Cette situation est le résultat des sanctions infligées à l'ASSE après les très graves incidents survenus au stade Geoffroy-Guichard au terme du barrage retour contre Auxerre, le 29 mai. Le club a écopé de trois points de pénalité et de trois autres avec sursis.

A cela s'ajoutent quatre matches fermes (et deux supplémentaires avec sursis) à disputer à huis clos, dont celui contre Nîmes. Les Stéphanois ne retrouveront pas leur public avant octobre, contre Grenoble.

Dans une ambiance très feutrée, et au cours d'une rencontre sans relief, les Verts ont été menés sur un but de Jens Thomasson qui a battu le gardien Etienne Green d'un tir croisé (32) avant que Jean-Philippe Krasso n'égalise sur un penalty accordé pour une faute de main de Benoît Poulain (45).

Mais l'équipe de Saint-Etienne reste en construction.

Zaydou Youssouf et Denis Bouanga, présents le week-end dernier à Dijon (défaite 2-1), ont été transférés cette semaine et d'autres joueurs alignés samedi au coup d'envoi, comme Mahdi Camara, Adil Aouchiche ou Yvan Neyou, sont eux aussi candidats au départ et n'ont peut-être pas une implication optimale.

Aussi les Verts, qui n'ont plus gagné en championnat depuis le 16 avril contre Brest (2-1), sont-ils toujours convalescents. Ils ont livré une performance sans génie face à une formation gardoise prudente, également battue en ouverture, contre Caen (0-1).

Et l'ASSE s'en tire même bien : les Nîmois auraient pu bénéficier d'un penalty en fin de match pour une faute de Mickaël Nadé sur Elias Omarsson, oubliée par l'arbitre (83).