Info

Ligue de diamant: Samba/Benjamin, coup de boost sur le 400 m haies

Le hurdleur qatarien Abderrahman Samba sacré sur 400 m haies aux 23e Jeux asiatiques à Doha, le 22 avril 2019
Le hurdleur qatarien Abderrahman Samba sacré sur 400 m haies aux 23e Jeux asiatiques à Doha, le 22 avril 2019
afp.com - Karim JAAFAR
La pépite du 400 m haies Rai Benjamin, le 20 avril 2019 à Torrance, en Californie
La pépite du 400 m haies Rai Benjamin, le 20 avril 2019 à Torrance, en Californie
afp.com - Katharine Lotze

Ils sont jeunes, ultra-rapides et ont replacé le 400 m haies sur le devant de la scène: Abderrahman Samba et Rai Benjamin affolent les chronos depuis un an, donnant un coup de fouet à une épreuve longtemps en perte de vitesse.

Le premier affrontement entre les détenteurs de la 2e (Samba, 46 sec 98) et 3e performance (Benjamin, 47 sec 02) de tous les temps, samedi à Shanghai en Ligue de diamant, sent la poudre et préfigure déjà l'un des duels les plus attendus des Mondiaux de Doha (27 septembre-6 octobre).

Avec l'émergence de ces deux phénomènes, c'est tout simplement le plus vieux record du monde de l'athlétisme masculin sur la piste (l'Américain Kevin Young en 46 sec 78, le 6 août 1992) qui est en grand danger.

Le Qatarien Samba (23 ans) et l'Américain Benjamin (21 ans), qui a opté pour les USA en octobre 2018 après avoir débuté sa carrière sous les couleurs d'Antigua-et-Barbuda, ont débarqué sur le circuit comme des flèches quasiment au même moment l'année dernière, et la question qui se pose désormais est de savoir jusqu'où ils pourront repousser leurs limites chronométriques.

Samba, né en Arabie saoudite d'un père Mauritanien et d'une mère Saoudienne, et naturalisé en 2016, a éclaté à la face de la planète athlétisme au meeting de Doha le 4 mai 2018 en descendant pour la première fois sous les 48 secondes (47 sec 57) avant de signer deux mois plus tard un temps prodigieux à Paris (46 sec 98).

- "Deux extra-terrestres" -

Benjamin, natif de Mount-Vernon (Etats-Unis) et également à l'aise sur 400 m et 200 m, n'a pas attendu d'écumer les réunions estampillées Ligue de diamant pour marquer les esprits, se faisant un nom avec un prodigieux 47 sec 02 réussi le 8 juin 2018 à Eugene. Personne n'avait parcouru la distance aussi rapidement que ces deux bolides depuis au moins 20 ans.

"En terme de densité et de niveau de pointe, on a longtemps été très loin du haut niveau que l'on a pu connaître dans les années 1990. Là, on revient à un niveau qui est même supérieur à cette époque faste avec deux extra-terrestres", analyse pour l'AFP Stéphane Diagana, champion du monde du 400 m haies en 1997.

Selon l'ancien athlète français, cette évolution s'explique d'abord par "une forte progression" sur le 400 m plat qui se répercute "avec quatre ans de décalage" sur les haies basses. Et puis, il y a le "talent indéniable de ces deux techniciens, de vrais hurdleurs capables de maîtriser l'intervalle".

"Benjamin a démarré la saison sur 400 m en 44 sec 31 avec un départ très rapide qu'il a du mal à assumer. C'est un niveau que peu de coureurs de 400 m haies ont atteint. Cela change la donne", indique-t-il.

- "Tous les ingrédients sont là" -

Samba possède un "potentiel moindre" sur le plat mais "ça reste du très haut niveau et c'est assez extraordinaire de voir un athlète de ce calibre sans références dans les catégories de jeunes", déclare Diagana.

De quoi envisager d'effacer Kevin Young des tablettes à plus ou moins court terme.

"Tous les ingrédients sont là, estime Diagana. Surtout qu'il ne faut pas oublier Karsten Warholm (le champion du monde du 400 m haies, ndlr), qui va certes moins vite mais participe à l'émulation de la discipline. Ils sont jeunes sur la discipline et jeunes par l'âge, donc ils ont des marges de progression. Le record du monde tombera et dès Shanghai, il y aura un beau chrono."

Samba, qui a évidemment coché dans son calendrier les Mondiaux disputés à domicile et a démarré sa saison avec un probant 47 sec 51 aux Championnats d'Asie, ne s'en cache d'ailleurs pas. "Battre le record du monde de Kevin Young est l'un de mes objectifs cette année", vient-il de lancer.