Info

Malte : le gouvernement ébranlé par le scandale du meurtre de la journaliste Daphne Caruana Galizia

L'assassinat en 2017, dans l'explosion de sa voiture, piégée, de Caruana Galizia, journaliste d'investigation avait suscité une vague d'indignation dans le petit archipel méditerranéen.
L'assassinat en 2017, dans l'explosion de sa voiture, piégée, de Caruana Galizia, journaliste d'investigation avait suscité une vague d'indignation dans le petit archipel méditerranéen.
AP/ Jonathan Borg

Les têtes commencent à tomber. Deux ministres et le chef de cabinet Premier ministre viennent de quitter leurs fonctions. Cette annonce intervient au moment où progresse l'enquête sur l'assassinat de Daphne Caruana Galizia. Deux des trois ministres démissionnaires étaient soupçonnés de corruption par la journaliste.

C’est une hécatombe au sein du gouvernement. Keith Schembri, le chef de cabinet du Premier ministre maltais Joseph Muscat, le ministre du Tourisme Konrad Mizzi et le ministre de l’Economie Chris Cardona ont quitté leurs fonctions alors que progresse l’enquête sur la mort de la journaliste Daphne Caruana Galizia.

Le chef de cabinet Keith Schembri, et le ministre du Tourisme Konrad Mizzi, étaient soupçonnés par la journaliste assassinée en 2017 d'avoir reçu des pots-de-vin à travers leurs sociétés panaméennes.

Selon une source proche de l'enquête, Keith Schembri, a été convoqué par la police pour un interrogatoire après avoir été cité par l'homme d'affaires Yorgen Fenechn. Ce dernier, principal suspect dans le meurtre de la journaliste, a été arrêté la semaine dernière et actuellement incarcéré.

Pour l'instant, le Premier ministre Joseph Muscat exclut toute démission. La famille de Daphne Caruana Galizia a, de son côté, salué la démission de M. Schembri, encourageant les autorités à le poursuivre "immédiatement pour ses activités criminelles de longue date et de grande envergure".

L'assassinat en 2017, dans l'explosion de sa voiture, piégée, de Caruana Galizia, journaliste d'investigation décrite comme une "WikiLeaks à elle toute seule", avait suscité une vague d'indignation dans le petit archipel méditerranéen.

Chargement du lecteur...
Commentaires Sophie Golstein/TV5Monde
Crédit AP Photo/ Rene Rossignaud

Daphne Caruana Galizia avait notamment creusé la partie maltaise de l'enquête journalistique sur les Panama Papers. Elle avait découvert des documents attestant que des sociétés panaméennes appartenaient au ministre de l'Energie de l'époque (actuel ministre du Tourisme) Konrad Mizzi et au chef de cabinet de M. Muscat.

Selon les Panama Papiers, ces sociétés avaient reçu plusieurs milliers d'euros par jour d'une société de Dubaï, 17 Black, pour des services non précisés.