Info

Masters: Djokovic déroule face à Berrettini, Thiem surprend Federer

Novak Djokovic facile vainqueur de l'Italien Matteo Berrettini au Masters final de Londres, le 10 novembre 2019
Novak Djokovic facile vainqueur de l'Italien Matteo Berrettini au Masters final de Londres, le 10 novembre 2019
afp.com - Adrian DENNIS
Dominic Thiem salue Roger Federer à l'issue de sa victoire pour leur entrée dans le Masters de Londres, le 10 novembre 2019
Dominic Thiem salue Roger Federer à l'issue de sa victoire pour leur entrée dans le Masters de Londres, le 10 novembre 2019
afp.com - Adrian DENNIS

Novak Djokovic a facilement battu l'Italien Matteo Berrettini, alors que Dominic Thiem a fait céder Roger Federer en deux sets, dimanche, pour la première journée du Masters à Londres.

À 38 ans, la route d'un 7e titre au Masters semble bouchée pour le Suisse, alors que le Serbe a idéalement lancé sa chasse à la première place mondiale en fin de saison.

"Ce n'était pas facile pour lui de jouer son premier match au Masters. Je savais qu'il serait nerveux au début et j'ai utilisé mon expérience pour bien jouer", s'est auto-congratulé Djokovic après le match.

Face au novice italien, qu'il affrontait pour la première fois et qui était peut-être émoussé par sa folle saison qui l'a amené dans le Top 10 à 23 ans, le quintuple vainqueur de l'événement n'a guère eu l'occasion de trembler.

Commettant beaucoup trop d'erreurs directes pour espérer bousculer la hiérarchie, Berrettini a bien tenu jusqu'à 2-2 dans le premier set, mais les jeux ont ensuite défilé.

Djokovic, qui cherche à égaler deux records, celui de l'Américain Pete Sampras qui a terminé 6 fois numéro un mondial la saison et celui de Roger Federer qui a remporté six fois le Masters, a été très sérieux et appliqué.

- Thiem éteint "la légende" -

Le seul petit relâchement du vainqueur du Masters 1000 de Paris la semaine dernière est venu à 6-2, 4-0. Alors qu'il n'avait lâché que 5 points en 6 jeux de service et concédé aucune balle de break jusqu'alors, contre 4 converties, il a laissé filer son engagement à 4-1.

Mais le Serbe a resserré le jeu en reprenant immédiatement deux breaks d'avance avant de conclure sur son engagement d'un coup droit facile au filet après à peine plus d'une heure de jeu.

Battu par l'Allemand Alexander Zverev en finale l'an dernier, Djokovic a confirmé son statut de favori, alors que Roger Federer (N.3) a déçu en soirée face à Dominic Thiem (N.5) qui ne lui a jamais beaucoup réussi.

Vainqueur de 4 des 6 confrontations entre les deux hommes avant ce match, Thiem a su élever son niveau de jeu au bon moment pour l'emporter en deux sets et prendre une belle option pour la qualification en demie.

"On a eu un bon match, un match serré et c'est toujours particulier de battre Roger qui est une légende", a commenté Thiem après le match.

Dans la première manche, si son piètre pourcentage de première balle (55%) lui a coûté au 4e jeu le break d'avance qu'il avait pris au premier, il a rebreaké à 5-5 et conclu à la première occasion (7-5).

- Place à Nadal lundi -

Le deuxième set était très tendu, mais ressemblait finalement au premier.

Avec une première balle revenue à un niveau plus décent (69%), Thiem écartait la seule balle de break concédée lors du 4e jeu et prenait le service de Federer sur un jeu blanc à 6-5.

Le Suisse tentait un baroud d'honneur et s'offrait deux balles de débreak mais cédait finalement face à son cadet de 12 ans.

Lundi soir ce sera au tour de Rafael Nadal, amoindri par une blessure abdominale qui l'a contraint à l'abandon à Paris avant sa demi-finale, d'entrer en lice dans le groupe "André Agassi" contre le tenant du titre, alors que l'après-midi, deux représentants de la jeune garde s'expliqueront avec le match entre le Russe Daniil Medvedev et le Grec Stefanos Tsitsipas.

En milieu de journée, le tournoi de double s'était ouvert avec la victoire des têtes de série N.5, le Sud-Africain Raven Klaasen et le Néo-Zélandais Michael Venus en deux sets (6-3, 6-4) face à la paire N.4, l'Américain Rajeev Ram accompagné du local de l'étape Joe Salisbury.

Un peu plus tard, les N.2, le Polonais Likasz Kubot et le Brésilien Marcelo Melo ont eu du mal à faire respecter la hiérarchie face aux N.7, le Croate Ivan Dodig et le Slovaque Filip Polasek (4-6, 6-4, 10-5).