Info

Mexique : le maire de Tijuana déplore une crise humanitaire

Chargement du lecteur...
©P.Achard, O. Marchi / TV5MONDE

Les migrants centre-américains sont aux portes des Etats-Unis et toujours dans l'attente des résultats de leurs demandes d'asile. Une attente qui se déroule dans des conditions difficiles. Même si les autorités mexicaines à Tijuana, assurent travailler pour améliorer leurs situations. 

Ils sont aujourd'hui près de 6000, hommes femmes et enfants, entassés dans ce stade de Tijuana. Des migrants bloqués dans cette ville frontalière des Etats-Unis qui survivent dans des conditions d'hygiène déplorables.

Le maire de Tijuana déplore une crise humanitaire et a appelé le gouvernement fédéral et l'ONU à la rescousse.

Le camp provisoire dans lequel attendent ces migrants contient trois fois plus de réfugiés que prévu, une surpopulation dangereuse pour ces personnes. Elles encourent des risques d'épidémies. Un programme de vaccination a dû être mis en place. 

Un avenir au Mexique ? 

Pour beaucoup l'espoir de trouver une porte de sortie s'amoindrit. Certains ont renoncé et pris volontairement le chemin du retour,. En deux jours, une centaine se sont inscrits pour prendre un avion affreté par le gouvernement mexicain. Le Mexique qui a aussi annoncé avoir expulsé 100 migrants après les violences de dimanche dernier. Quelques centaines de personnes ont tenté de franchir les barrières du poste frontière de San Ysidro. Accueillis à coups de gaz lacrymogène, ils ont dû rebrousser chemin. Ceux qui restent s'accrochent à l'espoir d'un permis de travail offert par le gouvernement mexicain.
 
Le Mexique, selon plusieurs sources, serait actuellement en discussion avec les États-Unis sur une nouvelle politique migratoire. Un plan visant à bloquer désormais sur le sol mexicain, tous demandeurs d'asile jusqu'au verdict delivré par les services d'immigrations américains.