Info

NBA: deux matches supplémentaires reportés à cause du Covid

Un ballon officiel de la NBA, utilisé lors du derby entre les Lakers et les Clippers de Los Angeles, le 25 décembre 2020 au Staples Center
Un ballon officiel de la NBA, utilisé lors du derby entre les Lakers et les Clippers de Los Angeles, le 25 décembre 2020 au Staples Center
afp.com - Jayne Kamin-Oncea
Les joueurs des Boston Celtics s'entraînent dans leur salle du TD Garden, le 10 janvier 2021 à Boston
Les joueurs des Boston Celtics s'entraînent dans leur salle du TD Garden, le 10 janvier 2021 à Boston
afp.com - Maddie Meyer
Mike Scott, Tony Bradley et Paul Reed (gàd) des 76ers de Philadelphie, regardent leurs coéquipiers lors du match de NBA contre les Denver Nuggets, le 9 janvier 2021 à Philadelphie
Mike Scott, Tony Bradley et Paul Reed (gàd) des 76ers de Philadelphie, regardent leurs coéquipiers lors du match de NBA contre les Denver Nuggets, le 9 janvier 2021 à Philadelphie
afp.com - Tim Nwachukwu

La ligue nord-américaine de basket (NBA) a annoncé mardi le report de Boston-Orlando et Washington-Utah mercredi à cause du coronavirus, les Celtics et Wizards n'ayant pas suffisamment de joueurs disponibles alors qu'un minimum de huit par équipe est requis.

Ce sont désormais six matches que la NBA a été contrainte de reporter depuis trois semaines qu'a débuté la saison régulière, dont trois pour la seule franchise du Massachusetts qui devait affronter Miami dimanche et Chicago ce mardi.

Après les tests positifs de la star Jayson Tatum et de Jaylen Brown, un grand nombre de leurs coéquipiers sont devenus leurs cas contacts potentiels et observent depuis une quarantaine en attendant que l'enquête de traçage donne ses résultats.

Dans le même temps, du côté de Washington, les Wizards ont annulé leur séance d'entraînement du jour, alors que deux de leurs joueurs, non identifiés, ont dû se soumettre au protocole sanitaire lié au Covid-19.

Le premier match à avoir été reporté a été Houston-Oklahoma City, du 23 décembre. Et lundi, Dallas-La Nouvelle-Orléans n'a pas eu lieu non plus, pour les mêmes raisons d'effectif décimés chez les Rockets et les Mavericks.

Aucune de ces rencontres n'a été reprogrammée. La NBA a sciemment scindé sa saison en deux parties, le calendrier de la première jusqu'au 4 mars ayant été dévoilé, mais pas celui de la seconde censée débuter le 10 après six jours de pause. Elle s'est ainsi donnée la possibilité de reprogrammer les matches reportés de la première partie de saison sur la seconde, voire pendant la pause.

"Nous avions prévu qu'il y aurait des reports de matches et avons planifié le calendrier en conséquence. Il n'est pas prévu d'interrompre le championnat et nous continuerons à être guidés par nos experts médicaux", a déclaré dimanche son porte-parole Mike Bass.

- Renforcement du protocole -

Mardi, la ligue, en accord avec le syndicat des joueurs (NBPA), a annoncé un renforcement de ses protocoles pour au moins les deux prochaines semaines.

Elle impose aux basketteurs et staffs de rester chez eux, lorsque les matches ont lieu à domicile, sauf pour se rendre à la salle et dans les installations de leur club ou effectuer des activités essentielles. Leurs interactions doivent être limitées à celles avec les membres de leur famille et tout personnel travaillant régulièrement à leur domicile.

En déplacement, il ne peuvent pas quitter leur hôtel, sauf pour aller s'entraîner et jouer dans la salle ou en cas d'urgence, ni interagir avec des clients de l'hôtel. Pour les transports en avion, les équipes devront créer un plan de vol afin que les sièges assignés aux joueurs soient les mêmes que ceux sur le banc pendant les rencontres.

En jour de match, avant et après la rencontre, les joueurs doivent limiter leurs interactions et se tenir à 1,80 m de distance. Tous doivent porter en permanence un masque sur le banc et dans le vestiaire, staffs inclus.

S'agissant des tests, toute personne qui se rend régulièrement au domicile d'un joueur ou d'un membre d'une équipe dans un but professionnel doit se soumettre à un dépistage deux fois par semaine.

Enfin, si un membre d'une équipe a contracté le virus, la NBA peut exiger que les autres joueurs et staffs passent un test pendant cinq jours d'affilée en laboratoire, deux fois par jour, en plus de celui imposé quotidiennement au lieu habituel.