Info

Noël : comment le Père Noël peut-il livrer tous ses cadeaux en une soirée ?

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Pour certaines mauvaises langues, c'est une ordure. Mais il est surtout... super fort. Le Père Noël est un mystère scientifique : comment une seule personne peut-elle livrer des millions de cadeaux à travers le monde en une seule nuit ? Notre journaliste Florent Crèbessegues a mené l'enquête.

Bienvenue à Rova Niemi, en Laponie. Le Père Noël, ses rennes et ses lutins se préparent pour le grand départ. Il a l'air détendu parce que cela fait plus de deux mille ans qu'il maîtrise l'exercice, et l'ensemble des paramètres liés à cette performance : visiter un tiers de l'ensemble des foyers répartis dans le monde : 92 millions d'appartements en une nuit !

Grâce aux différents fuseaux horaires et la rotation de la Terre, Papa Noël va avoir devant lui 31 heures pour accomplir sa tâche.
Un renne se déplace, au maximum de ses possibilités à 25 kilomètres par heure mais, premier exploit, afin d'accomplir la mission, le traîneau doit atteindre la vitesse de 1000 kilomètres par secondes, 3000 fois la vitesse du son !
 

Un traîneau tirés par 215 000 rennes

Si l'on tient uniquement compte des 378 millons d'enfants chrétiens et qu'on leur attribue 1 kilo de cadeaux chacun, notre traîneau pèsera... 378 000 tonnes. C'est quatre fois le poids du paquebot Queen Elizabeth !

Un renne normal ne peut tracter que 150 kilos. Il faudrait donc un attelage composé de 215 000 rennes. Soit les rennes du père Noël sont plus forts que les autres, soit, après avoir tenté sans succès d'autres moyens de locomotion, le Père Noël voyage dans des univers parallèles !

Reste le problème du passage dans les foyers. 92 millions, on le rappelle. Prenant en compte sa vitesse, la distance... cela fait 822 visites par seconde !
Pour chaque foyer, notre héros du jour a 1 millième de seconde pour se garer, arriver dans le salon, déposer les cadeaux, et, avant de repartir, boire le verre de lait qu'on lui a laissé.

Alors comment fait-il ? Si vous le voyez passer, posez-lui la question !