Info

Notre-Dame de Paris : les travaux reprennent le 19 août après la décontamination du site

Des échafaudages installés devant la cathédrale Notre-Dame de Paris ce jeudi 1er août 2019.<br />
 
Des échafaudages installés devant la cathédrale Notre-Dame de Paris ce jeudi 1er août 2019.
 
© AP Photo / Michel Euler

Le chantier de la cathédrale doit reprendre lundi 19 août 2019, avec une semaine de retard. Ces travaux de sécurisation du site ont été reportés après une vaste opération de décontamination pour enlever le plomb du parvis.

Reporté pour raisons de sécurité, le chantier de reconstruction de Notre-Dame redémarre finalement ce lundi 19 août. En cause : la pollution au plomb.

Après l'incendie du 15 avril dernier, des particules de plomb ont pénétré dans les sols autour de Notre-Dame, exposant potentiellement les travailleurs sur le chantier et les riverains.

Opération dépollution

Une vaste opération de dépollution du parvis et des rues alentour a eu lieu ce mardi 13 août. Deux procédés ont été appliqués aux sols pollués : la dépose d'une couche de gel absorbant et une autre méthode de jet à haute pression.

Le préfet de la région Ile-de-France, Michel Cadot, explique qu'il conditionne la reprise des travaux à certaines conditions : "Une fois les opérations en cours achevées, et dès lors que la garantie sera apportée que le dispositif est fonctionnel et qu'il répond intégralement aux prescriptions émises par l'Inspection du travail. Le chantier pourrait ainsi reprendre à compter du 19 août", a-t-il précisé.

Fin juillet, le préfet de Paris avait suspendu les travaux pour quelques jours, alerté par l'Inspection du travail. Lors d'une visite, les agents avaient constaté que les règles de sécurité étaient "insuffisantes" pour les ouvriers.

L'impressionnant incendie du 15 avril a provoqué la fusion de centaines de tonnes de plomb contenues dans la flèche et la toiture. Des particules qui se sont écoulées sur la structure ou se sont dispersées au sol.
 

164 enfants dépistés


Les ouvriers sur le chantier ne sont pas les seuls à être exposés à cette pollution... les riverains aussi.

Des taux de plomb ont été relevés aux alentours de Notre-Dame et un groupe scolaire a été fermé sine die pour travaux de nettoyage.

Depuis, la polémique enfle. L’Agence régionale de santé a réalisé des dépistages au plomb auprès de 164 enfants, les plus jeunes étant particulièrement vulnérables. Parmi tous les enfants testés, la très grande majorité se situe sous le seuil de vigilance.

Les autorités ont également lancé des opérations de nettoyage dans une quinzaine de crèches et d'écoles, situées autour de la cathédrale.


Des mesures insuffisantes pour certains. Un collectif, composé de syndicalistes CGT et d'associations, demande purement et simplement le "confinement total du site" pollué, pour protéger travailleurs et riverains.

Pas question de mettre Notre-Dame sous cloche pour les autorités. Les travaux de sécurisation débutent ce lundi, pour que la reconstruction de la cathédrale puisse démarrer en 2020.

Pour aller plus loin :