Info

Nudité sur Facebook : quand la fondation Rubens réplique avec humour

Chargement du lecteur...

Le tableau du maître flamand Pierre-Paul Rubens, "La descente de Croix", a été censuré par l'algorithme de Facebook pour sa représentation d'un Christ (presque) nu ! La maison Rubens à Anvers a répondu avec humour en faisant circuler de faux agents de sécurité dans le musée pour écarter les visiteurs des tableaux "indécents".  

dans
Couvrez cette oeuvre que je ne saurais voir... sur Facebook ! Pour le réseau social, ce nu de Modigliani, La Vénus de Willendorf, ou la Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix  sont trop obcènes pour figurer sur les pages du site. 

Ces pièces ont toutes été censurées car jugées non conformes aux strictes règles d'utilisation. Dernières victimes de cette politique : la maison Rubens d'Anvers, en Belgique. En pleine promotion touristique elle poste sur le réseau social "La descente de Croix" du peintre. Une image qui a ravivé les tendances pudibondes de l'algorithme de Facebook. 

En réponse, l'office du tourisme de flandres a posté une vidéo parodique tournée en caméra cachée. On y voit des hommes, ressemblant à des agents du FBI mais arborant le logo de Facebook, empêcher des visiteurs de regarder des oeuvres. Certains sont interloqués, d'autres, amusés, voire un peu rebelles.

La vidéo a de quoi faire sourire, mais le sujet est sérieux. L'office du tourisme de Flandres et plusieurs musées Flamands ont adresé une lettre ouverte à Mark Zuckerberg pour l'alerter sur le traitement injuste accordé au nu artistique sur Facebook.

Et ils ne sont pas les premiers à essayer de raisonner les dirigeants du réseau social. En 2011, un enseignant Français poste sur son compte facebook une image du tableau "L'origine du monde" de Courbet. Son compte est subitement désactivé, il attaque le site en justice. Après 7 ans de bataille judiciaire , le tribunal a reconnu en mars dernier le caractère abusif de la suppression, mais n'a pas évoqué la question de la censure de la nudité.

Cette fois, c'est la Maison Rubens de Anvers qui a fait les frais de la censure du célèbre réseau social. Facebook a en effet censuré l'oeuvre "La Descente de Croix" du peintre flamand Rubens, mise en avant dans le cadre d'une promotion du tourisme en Flandres.