Info

ONUSIDA : "40 % des nouvelles infections au VIH touchent les populations exclues"

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

Verra-t-on un jour un vaccin contre le VIH ? La recherche progresse mais en attendant il n'existe qu'une seule arme contre le SIDA : la protection. Entretien avec Michel Sidibé, directeur exécutif d'ONUSIDA, qui publie un rapport sur l'épidémie, alors que s'ouvre ce 23 juillet la conférence internationale sur le sida à Amsterdam.

dans

37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde. En 2017, 1,8 million de personnes sont devenues nouvellement infectées. Malgré l’efficacité croissante des traitements et des tests encourageants, il n’existe toujours pas de vaccin contre l’infection.
 

Je suis optimiste (...) On aura ce vaccin qui sera plus efficace que celui d'aujourd'hui. Mais continuons d'utiliser l'arsenal de prévention que nous avons.

Michel Sidibé, directeur exécutif d'ONUSIDA

D’ici là, l’ONUSIDA s’est engagé à apporter des solutions pour en finir avec l’épidémie d’ici à 2030, tout en veillant à ce que chaque personne vivant avec le VIH ait accès au traitement.

"40% des nouvelles infections se produisent parmi les populations exclues - homosexuels, migrants, drogués, travailleuses du sexe, prisonniers - qui n'ont pas nécessairement accès aux services. La discrimination continue, portée par chacun d'entre nous. Il faut transformer cela", précise le directeur exécutif d'ONUSIDA.

Michel Sidibé fait le point sur toutes les dernières statistiques sur le VIH, ainsi que sur le rôle de la société civile pour l’accès aux médicaments de qualité. "La solidarité globale a fonctionné : les leaders, la société civile se sont mobilisés et le secteur privé a joué son rôle", se félicite-t-il.