Info

Ouragans en vue aux Etats-Unis, aux Philippines, aux Antilles...

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

L'ouragan Florence a, certes, été rétrogradé, mais l'Agence fédérale océanique et atmosphérique reste alarmiste, la montée des eaux atteignant déjà 3 mètres, jusqu'à l'intérieur des terres. D'autres tempêtes tropicales de grande ampleur sont attendues ailleurs dans le monde.

dans
Sur les côtes de Caroline du Nord battues par les flots, dans le sud-est des Etats-Unis, les vents soufflent déjà à 150 km/h à l'approche de l'ouragan Florence et des pluies diluviennes sont attendues dans les prochaines heures — jusqu'à 8 mois de pluies en trois jours. Rétrogradé en catégorie 1 sur cinq sur l'échelle de Saffir Simpson (selon l'institut national des ouragans), l'ourage Florence reste néanmoins très dangereux, martèlent les autorités :

"Le pire n'est pas encore là. Ce que nous voyons, ce sont les prémices de ce qui nous attend. Pour survivre à cet ouragan, il va nous falloir de l'endurance, travailler en équipe, faire preuve de bon sens et de patience," déclare Roy Cooper, gouverneur de Caroline du Nord.

Les habitants des zones à risques ont été invités à se mettre à l'abri, soit 1,7 million de personnes, comme Diane Moodie, qui a dû évacuer son logement : "J'espère que l'ouragan va se retirer vers la mer et qu'on pourra juste rentrer chez nous." D'autres, plus téméraires, ont choisi de ne pas bouger, à l'instar de Pat Todd, retraité, qui a choisi de rester à Myrtle Beach : "J'ai toute la ville pour moi, il n'y a personne. C'est fantastique."
A ses risques et périls, car si Florence a ralenti sa course, elle promet d'être dévastatrice voire meurtrière, lorsque elle s'abattra sur la terre ferme. Quelques 190 000 personnes sont déjà privées d'électricité.

Caroline du Sud, Caroline du Nord et Virginie — trois Etats de la côte Atlantique — sont les plus menacés. La Géorgie a également décrété l'état d'urgence. Plus au Sud, entre la mer des Caraïbes et l'océan Atlantique, les îles de la Martinique et de la Guadeloupe subissent, elles, le passage de la tempête tropicale Isaac, avec des vents violents, là aussi, accompagnés de précipitations abondantes. L'alerte cyclonique reste "rouge" en Martinique, ce n'est plus le cas en Guadeloupe où la vigilance est classée "orange" pour fortes pluies et orages. Ecoles, crèches et aéroports vont toutefois pouvoir rouvrir ce vendredi matin...

Du côté de l'océan Pacifique, ce sont les Philippines qui s'apprêtent à affronter un super typhon. L'archipel est passé à la vitesse supérieure dans ses préparatifs car les vents devraient souffler à 255 km/h : des milliers de personnes ont fui leurs logements dans les zones côtières du Nord. Le typhon Mangkhut est le plus violent attendu aux Philippines depuis le début de l'année.