Info

Pérou : la Cour Suprême annule la grâce de Alberto Fujimori

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

La justice péruvienne a annulé mercredi la grâce accordée fin 2017 à l'ancien président du Pérou Alberto Fujimori, condamné pour crimes contre l'humanité, et a ordonné son arrestation, ravivant la controverse autour de cette figure aussi adulée que détestée. Quelques heures plus tard, l'ex-président de 80 ans a été hospitalisé dans une clinique de Lima, après "avoir souffert d'une décompensation avec une accélération du rythme cardiaque" selon son médecin Alejandro Aguinaga.

dans

C'est le compte Twitter de l'administration judiciaire péruvienne qui l'annonce. La grâce accordée à Alberto Fujimori en 2017 pour raison de santé est annulée.

Le juge de la Cour Suprême du Pérou qui a pris cette décision ordonne que l'ancien président péruvien soit localisé, arrêté et placé en détention. Une décision motivée par des irrégularités commises à l'époque de la grâce, jugée "inhumaine" pour la fille de l'ancien chef de l'État, Keiko Fujimori. La dirigeante de l'opposition péruvienne et candidate malheureuse aux deux dernières élections présidentielles a aussitôt suspendu une tournée en province.
 

Aujourd'hui est l'un des jours les plus tristes de nos vies. Il est extrêmement pénible de savoir qu'un juge de notre pays a retiré la liberté de mon père en affirmant qu'il n'a pas droit à une grâce humanitaire. Nous ferons appel de cette décision injuste et inhumaine.

Keiko Fujimori, fille de Alberto Fujimori

Suite à cette annonce, l'ex-chef de l'État entre 1990 et 2000, aujourd'hui âgé de 80 ans, de 1990 a 2000, a été hospitalisé ce mercredi 3 octobre dans une clinique de Lima.

Grâcié en décembre 2017 pour raisons de santé alors qu'il purgeait une peine
de 25 ans de prison pour crimes contre l'humanité, la libération d'Alberto Fujimori
avait provoqué une crise politique sans précédents.