Info

Play-offs NFL: Brady en quête du grand huit, Mahomes d'une revanche

Tom Brady à domicile avec les Tampa Bay Buccaneers contre les Carolina Panthers en NFL le 9 janvier 2022
Tom Brady à domicile avec les Tampa Bay Buccaneers contre les Carolina Panthers en NFL le 9 janvier 2022
afp.com - Mike Ehrmann
Patrick Mahomes avec les Kansas City Chiefs sur le terrain des Cincinnati Bengals en NFL le 2 janvier 2022
Patrick Mahomes avec les Kansas City Chiefs sur le terrain des Cincinnati Bengals en NFL le 2 janvier 2022
afp.com - ANDY LYONS
Ben Roethlisberger avec les Pittsburgh Steelers avant un match sur le terrain des Baltimore Ravens en NFL le 9 janvier 2022
Ben Roethlisberger avec les Pittsburgh Steelers avant un match sur le terrain des Baltimore Ravens en NFL le 9 janvier 2022
afp.com - Patrick Smith

Tom Brady, bien déterminé à continuer à écrire sa légende avec un 8e Super Bowl, et ses Buccaneers, en quête d'un doublé, seront attendus au premier tour des play-offs NFL qui débutent ce week-end, à l'instar des Chiefs de Patrick Mahomes en reconquête.

. Destination L.A.

Cette année, c'est Los Angeles qui accueille le Super Bowl, 56e du nom, le 13 février, dans le flambant neuf SoFi Stadium, antre des Rams et des Chargers, où le traditionnel show de la mi-temps proposera une affiche hip hop de haute facture, avec Eminem, Dr. Dre, Mary J. Blige, Kendrick Lamar et Snoop Dogg.

Ils ne sont plus que quatorze à briguer le titre suprême du football américain et il en restera huit après ce premier week-end de play-offs, qui opposent samedi les Cincinnati Bengals aux Las Vegas Raiders, les Buffalo Bills aux New England Patriots, dimanche les Tampa Bay Buccaneers aux Philadelphia Eagles, les Dallas Cowboys aux San Francisco 49ers, les Kansas City Chiefs aux Pittsburgh Steelers, et enfin lundi les Los Angeles Rams aux Arizona Cardinals.

Les Green Bay Packers et les Tennessee Titans, qui ont respectivement terminé premiers des Conférences Nationale et Américaine, sont exemptés de ce 1er tour.

. Les Bucs à l'abordage

L'an passé, Tampa Bay avait avancé quelque peu caché pour la première saison de Brady, qui avait fait le choix, risqué pour beaucoup, de quitter New England après 20 ans au sommet (6 titres).

Puis ils sont montés en puissance durant les play-offs, se qualifiant à chaque fois en s'imposant hors de leurs bases, avant d'être sacrés à domicile aux dépens de Kansas City, le "Goat" (greatest of all time, le meilleur joueur de tous les temps) donnant à 43 ans une leçon à Patrick Mahomes, de 18 ans son cadet.

Le quarterback des Bucs a un an de plus. Et... cela ne se voit toujours pas sur le terrain, puisqu'il enchaîne les performances de haute volée. Tant et si bien qu'il pourrait bien être désigné MVP de la saison pour la 4e fois de sa carrière.

Tout le monde rêve déjà d'un remake de la finale de Conférence Nationale de l'an passé contre les Packers d'Aaron Rodgers, que Tampa avait éliminés au forceps à Green Bay. Mais d'abord il s'agira d'être sérieux contre des Eagles qui s'attendent à "un défi de taille" face à Brady.

"Ce gars, c'est un tueur chevronné, il sait comment mener une bonne attaque et la maintenir sur la bonne voie", a déclaré le coordinateur défensif de Philadelphie, Jonathan Gannon.

Même si "Terrific Tom" sera privé de deux receveurs, Antonio Brown, licencié, et Chris Godwin, blessé, il pourra compter sur son compagnon de longue date Rob Gronkowski et sur l'autre star Mike Evans.

Dans cette partie de tableau, un "classic" vieux de 62 ans oppose les Cowboys et les 49ers, qui vont pourtant se retrouver pour la première fois à ce stade depuis... 1995. Dallas et son quarterback Dak Prescott, excellent cette saison, devront se méfier d'une équipe de San Francisco qualifiée in extremis.

. Les Chiefs face à "Big Ben"

Vainqueur en 2020, Kansas City et Patrick Mahomes devaient établir une nouvelle hégémonie. Puis Brady est passé par là. Détrônés, les Chiefs n'en apparaissent pas moins favoris dans la conférence Américaine pour disputer un 3e Super Bowl d'affilée, malgré l'émergence de Tennessee.

Les Chiefs vont néanmoins débuter par le match piège par excellence, contre Pittsburgh qualifié un peu miraculeusement à l'issue de la dernière journée de saison régulière et qui n'a donc rien à perdre.

"Nous ne devrions pas vraiment être encore en lice et nous ne sommes probablement pas une très bonne équipe. Nous n'avons aucune chance. Alors allons-y et amusons-nous !", a lancé Ben Roethlisberger, âgé de 39 ans, qui compte deux Super Bowls à son palmarès (2006, 2009) avec les Steelers et repousserait bien l'heure d'une retraite que tout le monde annonce.

L'autre confrontation alléchante opposera à Buffalo les Bills et les Patriots, dans des conditions qui s'annoncent glaciales au Highmark Stadium.

"La météo, c'est la météo. Je suis plus préoccupé par l'adversaire que par le temps", a déclaré le facétieux entraîneur de New England, Bill Belichick.