Info

Polémique aux Etats-Unis : près de 2 000 enfants séparés de leurs parents migrants

Chargement du lecteur...
Des enfants lors d'une manifestation, lundi 18 juin 2018 à Phoenix, pour dénoncer la politique de séparation forcée des enfants migrants de leurs parents de l'administration Trump © TV5MONDE - AP Photo/Ross D. Franklin

La polémique enfle aux Etats-Unis après la diffusion d'un document enregistré en cachette par des journalistes où l'on entend des pleurs d'enfants dans un centre d'accueil pour migrants. La politique tolérance zéro du président Trump qui doit participer, ce 19 juin, à une table ronde sur l'immigration, fait réagir jusque dans les rangs du parti républicain.

dans

Ce sont de très jeunes enfants en larmes, qui ne comprennent pas pourquoi ils ont été séparés de leurs parents. Les plus jeunes ont 4 ans. L'un dit venir du Guatemala, un autre du Salvador.  

Ils implorent les adultes présents de téléphoner à leurs familles pour qu'ils viennent les chercher. Une femme tente d'apaiser leur chagrin mais les enfants sont inconsolables.

Un concert de pleurs interrompu par un homme :
 

"Nous avons un orchestre ici ! Il ne nous manque plus que le chef !"

Ce document publié par ProPublica, un site d'information indépendant aux États-Unis, a été enregistré la semaine dernière dans un centre de rétention de la police des frontières aux États-Unis. L'auteur de l'enregistrement a souhaité rester anonyme par peur des représailles, en pleine levée de boucliers sur la politique de tolérance zéro du président Trump, officiellement destinée à dissuader l'immigration clandestine. Plus de 2 000 mineurs ont ainsi été séparés de leurs familles en 6 semaines. Plus une centaine ont moins de 4 ans.

L'enregistrement de Propublica a permis d'identifier une petite fille qui s'est souvenue du numéro de téléphone de sa tante, elle-même entrée illégalement aux États-Unis. Celle-ci n'a rien pu faire, de peur de se mettre en danger, si ce n'est permettre de l'identifier : Alison, 6 ans, et sa maman. Alison a depuis été transférée dans un refuge. Mais le risque, c'est que sa mère soit expulsée des États-Unis sans avoir retrouvé sa fille. Le cas n'est pas rare, loin de là.

Donald Trump répond aux critiques

 

"Les Etats-Unis ne deviendront pas un camp pour migrants"

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE