Info

Portugal, Espagne, Tunisie, France... : quelles restrictions pour vos destinations cet été ?

Des vacanciers sur une plage à Benidorm, dans le Sud-Est de l'Espagne, le 25 juin 2021. Alvaro Barrientos/AP
Des vacanciers sur une plage à Benidorm, dans le Sud-Est de l'Espagne, le 25 juin 2021. Alvaro Barrientos/AP

Sera-t-il possible de partir sereinement en vacances cet été ? Face à la propagation du variant Delta, des pays prennent de nouvelles mesures de restrictions. Le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes a conseillé aux Français "d'éviter l'Espagne et le Portugal" cet été. Résumé des situations pays par pays au Portugal, en Espagne, en France, en Grèce, en Tunisie, en Algérie, au Maroc et en Turquie.

  • Portugal 

Données : La proportion du variant Delta dans les nouveaux cas de contamination a augmenté de presque 90% dans le pays, contre 45,8% trois semaines auparavant, selon un rapport. Le pays compte depuis le début de la pandémie 892 741 contaminations. Les quatorze derniers jours, elles ont augmenté de 96%, avec 25 915 cas supplémentaires. Le taux de mortalité reste faible au Portugal comme dans le reste de l’Europe. Il est inférieur à 0.50 pour un échantillon de 100 000 personnes. 

Mesures sanitaires actuelles : Pour freiner les contagions, le gouvernement socialiste a décidé la semaine dernière de réimposer un couvre-feu nocturne chaque jour de 23 heures à 5 heures du matin, dans les 45 municipalités les plus touchées, dont la capitale Lisbonne et Porto, la seconde agglomération du pays. 

Le week-end, le couvre-feu débute à 15h30, avec une fermeture des commerces non alimentaires, des restaurants, cafés. 

Interrogée sur un éventuel durcissement des restrictions sanitaires, Mme Temido a assuré ne pouvoir "écarter aucune mesure".

Néanmoins, a-t-elle précisé, le gouvernement pourra difficilement rétablir de nouvelles restrictions sans décréter à nouveau l'état d'urgence et, pour ce faire, il lui faudra le soutien du président de la République, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, qui s'y est déjà montré défavorable.

Les voyageurs de l’Union européenne se rendant au Portugal devront présenter un certificat numérique Covid de l’UE (nouveau nom du pass sanitaire) et pourront entrer quel que soit le motif du déplacement sous réserve que le certificat en question indique une vaccination complète, d’au moins 14 jours, une immunité attestée de moins de 180 jours ou le résultat d’un test PCR négatif datant de moins de 72 heures. Il est également possible de présenter un test antigénique négatif datant de moins de 48 heures. Les auto-tests ne sont pas autorisés. 

Face à la propagation rapide du variant Delta, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes conseille aux Français "d'éviter l'Espagne et le Portugal" cet été. 

"Ceux qui n'ont pas encore réservé leurs vacances, évitez l'Espagne, le Portugal dans vos destinations, c'est un conseil de prudence", a déclaré Clément Beaune. "C'est une recommandation sur laquelle j'insiste, il vaut mieux rester en France ou aller dans d'autres pays (...), on a une situation qui est particulièrement préoccupante".

Lire : Covid-19 : que sait-on du variant Delta ?

  • Espagne

Données : Avec près de 81.000 morts et plus de 3,8 millions de cas, l'Espagne est l'un des pays les plus touchés en Europe par la pandémie. Ces quatorze derniers jours, les contaminations ont augmenté de près de 153%, c’est-à-dire 119 000 cas. La situation sanitaire s'est nettement détériorée avec une explosion du nombre de contaminations au Covid-19 chez les jeunes. Le ministère espagnol de la Santé a recensé lundi 32.607 nouveaux cas de Covid-19 sur les dernières 72 heures et 23 morts. Au cours des quatre dernières semaines, 33% des contaminations concerneraient le variant Delta. 

Mesures sanitaires actuelles : Les discothèques et autres lieux de divertissement nocturnes dans des espaces clos devront fermer à partir de cette fin de semaine et il faudra présenter un test antigénique ou PCR négatif, ou être vacciné, pour participer à des évènements en plein air réunissant plus de 500 personnes.

Le gouvernement catalan s’est même prononcé pour le retour de l'obligation du port du masque, soulignant toutefois que cette décision ne relevait pas des compétences du gouvernement autonome catalan. 

Le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur en Espagne depuis le 26 juin.

En Catalogne, les cafés et restaurants sont ouverts jusqu’à 1h du matin, avec une capacité d’accueil réduite à l’intérieur et un maximum de six personnes par table en intérieur. Dix en terrasse.

Au vu de la détérioration de la situation sanitaire, plusieurs régions ont fait savoir qu'elles envisageaient de serrer la vis et de mettre de nouveau en place des restrictions sanitaires.

Outre la Catalogne, la Navarre (nord) a ainsi annoncé des mesures limitées à partir de mercredi et l'Andalousie (sud) pourrait faire de même.

Regarder : Covid-19 en Espagne : retour à la maison pour les étudiants du foyer géant de contamination de Majorque
 

Chargement du lecteur...
  • France 

Données : Le pays enregistre 5 millions de contaminations depuis le début de la pandémie. Ces quatorze derniers jours, on a dénombré 32 000 cas de coronavirus. Sur la même période, les contaminations ont baissé de 12%. Elles ont cependant augmenté de 50% les sept derniers jours. 

Le gouvernement ne prévoit pas de mesures restrictives pour le moment. Au cours des quatre dernières semaines, 23% des contaminations concerneraient le variant Delta. 

Mesures sanitaires actuelles : Les discothèques, les derniers établissement encore fermés, ouvriront le 9 juillet, avec des conditions précises : pass sanitaire obligatoire, jauge de 75 % pour les discothèques en intérieur et de 100 % en extérieur, téléchargement et activation obligatoire de TousAntiCovid Signal, le cahier de rappel numérique. Le masque est obligatoire seulement dans les lieux clos et il n'y a plus de couvre feu.

Les bars et restaurants ont rouvert et peuvent utiliser leur capacité maximale, en salle comme en terrasse, à l'exception de certaines régions particulièrement touchées par le variant Delta. L’entrée en France pour les vacanciers reste encadrée, selon la classification du pays de provenance.

Pour les pays classés "verts" (Espace européen, Etats-Unis, Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour...), aucun motif impérieux n'est exigé et un test PCR ou antigénique de moins de 72h est demandé aux seules personnes non vaccinées.

Pour les pays classés "oranges", comme la Grande-Bretagne, un test PCR ou antigénique est exigé si le voyageur est vacciné, sinon il lui faut un motif impérieux, un test négatif et il sera en auto-isolement de 7 jours.

Pour les pays classés "rouges", dont l'Afrique du Sud, le Brésil ou la Turquie, un motif impérieux est nécessaire pour venir en France et si le voyageur n'est pas vacciné il est soumis à une quarantaine obligatoire de 10 jours contrôlée par les forces de sécurité. 

Regarder : Covid-19 : entrée en vigueur du pass sanitaire européen
 

Chargement du lecteur...
  • Grèce  

Données : Le pays enregistre 430 000 contaminations depuis le début de la pandémie. Ces quatorze derniers jours, on a dénombré 11 000 cas de coronavirus, ce qui représente une augmentation de 64% des contaminations. Les sept derniers, jours, les contaminations ont augmenté de 183%. Une rebond des contaminations qui n’effraie pour le moment pas le gouvernement, en pleine campagne de vaccination. 


Mesures sanitaires actuelles : La Grèce a rouvert ses frontières à l’ensemble des voyageurs en provenance de l’espace européen, dont la France. Pour voyager en Grèce, il est impératif de remplir un formulaire de localisation PLF et de présenter des documents sanitaires, dont le certificat de vaccination complet ou un test de dépistage datant de moins de 72 heures. Les visiteurs peuvent être soumis de manière aléatoire à des tests antigéniques à leur arrivée dans les aéroports grecs.

Le port du masque n'est obligatoire qu'en intérieur. Il n'y a plus de couvre-feu depuis le 28 juin. Pour se rendre dans les îles, les voyageurs doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif, un auto-test, ou un certificat de vaccination. 

Les cinémas rouvrent le 1er juillet alors que les autres salles fermées comme les les discothèques, les restaurants et les cafés en intérieur vont rouvrir le 15 juillet avec plusieurs restrictions.

Dans les salles de concert ou les discothèques fermées il faudra notamment avoir fait un test antigénique avant de s'y rendre.  

Au restaurant, le nombre de personnes autour d’une table est limité à 10.

  • Tunisie 

Données : En Tunisie, le bilan a été porté à plus de 15.000 morts pour 12 millions d'habitants, et plus de 600 personnes sont actuellement en réanimation.Tunisie. Le nombre moyen de nouveaux décès quotidiens a atteint un record, avec plus de 110 décès par jour. Le nombre officiel de cas total dépasse les 460.000. Le variant Delta est responsable de la hausse des contaminations. Le nombre moyen le plus élevé de cas de contamination quotidiens reporté est de 6 401. 

Mesures sanitaires actuelles : Depuis le 1er juillet 2021, les mesures sanitaires ont été renforcées, dont un couvre-feu de 20h à 5h du matin sur tout le territoire et l’interdiction et le report de toutes les manifestations publiques (fêtes, événements culturels, mariages, etc.). Les contrôles de l’application des protocoles sanitaires dans les espaces et les commerces se sont intensifiés. 

Dans les gouvernorats du grand Tunis (Tunis, Ben Arous, Ariana, Manouba), de Nabeul, Sousse, Sidi Bouzid, Kasserine, Le Kef, il n'y a pas de chaises à l’intérieur des cafés-restaurants. Le service doit se faire à emporter à partir de 16h. Il est interdit d'entrer et de sortir du gouvernorat du grand Tunis. Depuis le 20 juin 2021, les gouvernorats de Beja, Kairouan, Siliana et Zaghouan sont en confinement général. Les habitants ne peuvent ni entrer ni sortir. Seuls les commerces essentiels sont ouverts. Les services publics assurent uniquement des permanences.

Pour se rendre en Tunisie, il faut présenter un test PCR négatif à la Covid-19, réalisé moins de 72 heures avant le premier embarquement. Il faut également s’engager sur l’honneur à respecter un auto-isolement de sept jours à partir de leur arrivée en Tunisie. 

Ainsi que remplir avant l’embarquement une fiche sanitaire et une fiche d’engagement, remises aux services sanitaires tunisiens à l’arrivée. Les voyageurs vaccinés sont tenus de présenter un test PCR négatif à la Covid-19, réalisé moins de 72 heures avant le premier embarquement.

Regarder : Tunisie : le Covid hors de contrôle

Chargement du lecteur...
  • Maroc 

Données : Le pays a recensé officiellement 521.426 cas de contamination, dont 9.178 décès depuis le début de la pandémie. Les sept derniers jours, le royaume a recensé une moyenne de 842 contaminations quotidiennes

Mesures sanitaires actuelles : Le Maroc a annoncé le 4 juillet la réouverture "progressive" des frontières aériennes à partir du 15 juin, après des mois de suspension avec une cinquantaine de pays, en raison de la pandémie de coronavirus.

Deux listes de pays ont été établies avec des règles différentes d'accès :  la liste A comprend "tous les pays ayant des indicateurs positifs" dont ceux de l'Union européenne tandis que la liste B concerne 74 pays avec "une propagation des variants ou l'absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique", parmi lesquels l'Inde, l'Algérie, l'Argentine ou l'Afrique du Sud, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.   

Les voyageurs arrivant de pays de la liste A, qu'ils soient Marocains ou pas, doivent avoir un certificat de vaccination et/ou un résultat négatif d'un test PCR de moins de 48 heures.

Ceux en provenance des pays figurant sur la liste B doivent avoir des autorisations exceptionnelles, un test PCR négatif de moins de 48 heures et se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours une fois sur place.

Ces derniers jours, le royaume a assoupli plusieurs restrictions liées au Covid-19 : mise en place d'un pass vaccinal permettant de voyager à l'étranger, de se déplacer sans restrictions au niveau national et au-delà du couvre-feu nocturne passé de 20H00 à 23H00 ou encore ouverture plus tardive des restaurants (23H00).

Les autorités ont également autorisé la reprise des prières collectives. Les cinémas et les théâtres, tout comme les piscines publiques ont à nouveau rouvert, après près de quinze mois de fermeture.

Par ailleurs, les Marocains résidents à l'étranger pourront à partir du 15 juin rentrer au Maroc par voie maritime, depuis les ports de Sète en France et de Gênes en Italie, avec un test PCR négatif à l’embarquement et un autre réalisé à bord.

  • L'Algérie 

Données : Le pays a dépassé la barre des 500 contaminations quotidiennes, pour la première fois depuis novembre 2020. Le pays le plus peuplé du Maghreb craint une nouvelle vague de Covid-19. Selon le communiqué quotidien du ministère de la Santé, 585 infections ont été enregistrées en 24 heures, ce qui porte à 143.032 le nombre total de cas officiellement déclarés de Covid-19. Depuis l'enregistrement du premier cas le 25 février 2020, 3.786 décès ont été recensés en Algérie.

Le nombre de contaminations est en forte hausse depuis plusieurs semaines, avec la multiplication des variants Delta et Alpha. Les médecins évoquent une troisième vague de contamination et multiplient les appels au respect des gestes barrières et à la vaccination. La situation sanitaire en Algérie, 44 millions d’habitants, reste néanmoins officiellement maîtrisée.

Mesures sanitaires actuelles : Les rassemblements et les marches sont interdits. 

Le port du masque est obligatoire sur la voie et dans les lieux publics, sur les lieux de travail ainsi que dans tous les espaces ouverts ou fermés recevant le public. Une distance obligatoire d’au moins un mètre entre deux personnes doit être respectée dans tout lieu recevant du public. Les établissements qui vendent de l'alcool sont fermés. Un couvre-feu se tient de minuit à 4 heures du matin dans 19 des 58 wilayas algériennes.

Le pays a annoncé la reprise partielle des liaisons aériennes d’une compagnie commerciale, depuis le 1er juin 2021, en provenance et à destination de l’Algérie, depuis plusieurs villes dont Paris et Marseille. Les frontières terrestres et maritimes sont fermées depuis le 17 mars 2020.

La mise en place d’un protocole sanitaire strict s’impose à tout voyageur souhaitant se rendre en Algérie par la voie aérienne : présentation à l’embarquement et à l’arrivée sur le sol algérien d’un résultat de test PCR négatif de moins de 36 heures, confinement obligatoire de 5 jours dans un hôtel prévu à cet effet, aux frais du voyageur, test PCR à l’issue du confinement, donnant lieu à une prolongation de 5 jours en cas de résultat positif.

  • Turquie 

Données : Le pays enregistre plus de 5 millions de contaminations depuis le début de la pandémie. Ces quatorze derniers jours, on a dénombré 72 000 cas de coronavirus, ce qui représente une baisse de 10% des contaminations. Au total, 50 000 personnes sont décédées des suite du coronavirus dans le pays.

Mesures sanitaires actuelles : Les autorités turques ont récemment annoncé des assouplissements aux restrictions liées à l’épidémie de Covid-19, à compter du jeudi 1er juillet 2021 : le couvre-feu le soir et le dimanche prend fin, ainsi que toutes les restrictions concernant les déplacements interurbains. Le port du masque est obligatoire et il est interdit de fumer dans l’espace public. 

Les salles de cinéma ont ouvert depuis le 1er juillet 2021. Il n’y a plus de restriction de jauge dans les bars et restaurants, en terrasse comme à l’intérieur, à condition que des règles de distanciation entre les tables et/ou les chaises soient respectées.  

Pour se rendre en Turquie, il faut présenter un test PCR négatif, un certificat de vaccination complet ou une preuve de guérison du Covid-19.