Hirak en Algérie : un mouvement inédit

Des manifestants du Hirak à Alger le vendredi 17 janvier 2020.

Le 22 février 2019, des dizaines de milliers d'Algériens descendent spontanément dans les rues du pays pour protester contre la perspective d'un 5e mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika. A 80 ans, le vieux chef de l'État malade souhaite alors se présenter au scrutin prévu en avril. Rapidement, pourtant, il est poussé vers la sortie et l'armée reprend totalement la main, à travers son chef, le général Gaïd Salah. S'ensuit une série d'arrestations dans l'entourage d'Abdelaziz Bouteflika et le report, à deux reprises, du scrutin présidentiel. Pourtant, les manifestations se poursuivent avec une revendication aussi simple que floue : "la fin du système". Une présidentielle largement rejetée, le 12 décembre 2019, portera au pouvoir Abdelmadjid Tebboune. Quant aux manifestations du Hirak, elles se poursuivront.

Plusieurs centaines de manifestants sont réunis place de la République à Paris à la veille du deuxième anniversaire du soulèvement populaire du Hirak en Algérie. Ils appellent à la libération de tous les prisonniers d’opinions et demandent un "changement radical du système politique". 23 février 2021.
Emmanuel Macron a achèvé un déplacement de trois jours en Algérie. Dans une lettre, 13 organisations de  la diaspora algérienne...
<p>Le mouvement pro-démocratique du Hirak a été en partie réprimée par les autorités algériennes depuis 2019. AP/ Anis Belghoul.</p>
À l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron en Algérie, treize organisations de la diaspora algérienne en France appellent le...
Un manifestant brandi un drapeau de l'Algérie au milieu d'une foule réunie lors de la commémoration du massacre des Algériens du 17 octobre 1961 commis par des membres de la police française. Paris, France - 17 octobre 2021.
Emmanuel Macron sera en visite officielle en Algérie du 25 au 27 août. À la suite de cette annonce, une douzaine d'organisations...
Des Algérois manifestent en faveur du Hirak, ce mouvement pro-démocratie, le 2 avril 2021 dans Alger. La chaine de TV d'informatio en continu Ennahar TV etait accusé de propagande contre le mouvement du Hirak.<br />
 
Le PDG du premier groupe de médias privé algérien Ennahar, Anis Rahmani, a été condamné le 13 juin par un tribunal algérois à dix...
Discours à la télévision du président algérien Tebboune, Alger, 18 février 2021.
Trois ans après les manifestations prodémocratie du Hirak qui ont ébranlé le pouvoir, le président algérien Abdelmadjid Tebboune...
1 : 44
Vive émotion en Algérie après la mort en prison d'Hakim Debbazi, détenu d'opinion, militant du Hirak. Les précisions de Khaled Drareni en direct...
<sup>Une femme tient une édition du quotidien "Liberté" pendant la manifestation du deuxième anniversaire du mouvement Hirak, lundi 22 février 2021. </sup>

"Merci et au revoir", titre le quotidien algérien Liberté ce jeudi 14 avril. C’est officiel, son principale actionnaire, Issad Rebrab, annonce la liquidation de l’entreprise et la fin du média indépendant né trente ans plus tôt. Aujourd’hui, en plein mouvement du Hirak, cette décision sonne comme un nouveau coup dur pour la presse algérienne. Décryptage avec Farid Dms Debah, réalisateur, producteur et fondateur du Mouvement Citoyen pour l’Algérie.

Manifestation du Hirak à Alger, le 2 avril 2021 (AP Photo/ Fateh Guidoum, File)
Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a gracié 1076 condamnés et ordonné la libération dans l'attente de leurs procès de 70...
Le premier ministre espagnol Pedro Sanchez à Alger, 8 octobre 2020.
L'Espagne a remis aux autorités algériennes un ancien militaire ayant fui son pays après avoir pris part au mouvement de...
Archive. Le journaliste Karim Tabbou (à droite) est sous contrôle judiciaire depuis mai 2021. Sur cette photo, il sort de la prison de Kolea, à l'ouest d'Alger, le 2 juillet 2020.
Entretien. 333 détenus d'opinions sont en détention provisoire dans les prisons algériennes et 40 d'entre eux ont entamé une...
Illustration. Quarante détenus auraient entamé une grève de la faim dans la prison El Harrach, à Alger.
Trois cent trente-trois prisonniers politiques sont aujourd'hui détenus dans les prisons algériennes. Ils ont eu le malheur de...
Un tribunal d'Alger a condamné à deux ans de prison ferme l'opposant algérien Fethi Ghares, ce dimanche 9 janvier. Il avait...
Manifestation de soutien au Hirak dans les rues d'Alger le 2 avril 2021. Les autorités algériennes ont dissout le Rassemblement Actions Jeunesse, qui soutenait le Hirak, le 13 octobre 2021.
Un des principaux mouvement de la jeunesse algérienne vient d'être dissout. Ce 13 octobre, le tribunal administratif d'Alger a...

Pages