Hirak en Algérie : un mouvement inédit

Des manifestants du Hirak à Alger le vendredi 17 janvier 2020.

Le 22 février 2019, des dizaines de milliers d'Algériens descendent spontanément dans les rues du pays pour protester contre la perspective d'un 5e mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika. A 80 ans, le vieux chef de l'État malade souhaite alors se présenter au scrutin prévu en avril. Rapidement, pourtant, il est poussé vers la sortie et l'armée reprend totalement la main, à travers son chef, le général Gaïd Salah. S'ensuit une série d'arrestations dans l'entourage d'Abdelaziz Bouteflika et le report, à deux reprises, du scrutin présidentiel. Pourtant, les manifestations se poursuivent avec une revendication aussi simple que floue : "la fin du système". Une présidentielle largement rejetée, le 12 décembre 2019, portera au pouvoir Abdelmadjid Tebboune. Quant aux manifestations du Hirak, elles se poursuivront.

Abderrazak Makri, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) lors des élections législatives algériennes du 12 juin 2021.
En Algérie, le principal parti islamiste, le Mouvement de la société pour la paix, affirme avoir remporté les élections...
2 : 03
Alors que les élections législatives anticipées ont lieu ce samedi 12 juin en Algérie, quels sont les enjeux de ce scrutin ? Eléments de réponse avec...
Un bureau de vote dans la capitale algérienne, Alger, ce samedi 12 juin 2021 pour les élections législatives.
Les Algériens votent ce samedi pour les élections législatives anticipées. Les bureaux ont ouvert à 08H00 (07H00 GMT) et ferment...
1 : 43
Les Algériens seront-ils nombreux à se rendre aux urnes pour des élections législatives anticipées ? Ce scrutin est rejeté par le mouvement...
1 : 58
Les Algériens sont attendus aux urnes pour les législatives anticipées le samedi 12 juin. Le régime algérien a multiplié les interpellations visant...
2 : 15
On parle de ces législatives rejetées par le Hirak, de la participation de demain et de la nouvelle légitimité qu'elles pourraient apporter au régime...
<p>Affiches électorales pour les législatives du 12 juin 2021 en Algérie, ici à Ain Oussara à 200 km au sud d'Alger.</p>
Entretien - Une figure du Hirak et deux journalistes. En Algérie, à la veille des élections législatives anticipées du 12 juin, le pouvoir a à nouveau fait arrêter jeudi soir trois personnalités. Une répression qui, ajoutée à un durcissement du Code pénal, préoccupe la Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme (LADDH). Son vice-président Saïd Salhi estime d'ores et déjà que le scrutin de ce samedi sera un "échec".
2 : 42
À l'approche des élections législatives censées apporter une nouvelle légitimité au régime mais rejetées par le mouvement contestataire du Hirak, les...
8 : 30
Le gouvernement algérien a anticipé le scrutin des législatives qui auront lieu ce samedi 12 juin. Pour le chercheur Luis Martinez, cela ne va pas...
3 : 46
Le gouvernement algérien a convoqué des élections législatives anticipées pour ce samedi 12 juin. Le Hirak rejette le scrutin. Quelle légitimité...
Le 7 mai 2021, lors de la 116ème marche hebdomadaire du Hirak à Alger, les manifestations sont réprimées par les forces de l'ordre. 
Une semaine après avoir, pour la première fois, empêché les marches hebdomadaires du Hirak à Alger, la 118ème manifestation,...
1 : 21
A l’approche des législatives du 12 juin, la tension monte entre manifestants du Hirak et les forces de l’ordre. Vendredi 22 mai, comme la semaine...
1 : 56
Il y a une semaine les marches hebdomadaire pro-démocratie du Hirak avaient été empêchées. Des manifestants et des journalistes avaient été...

Pages