Hirak en Algérie : un mouvement inédit

Des manifestants du Hirak à Alger le vendredi 17 janvier 2020.

Le 22 février 2019, des dizaines de milliers d'Algériens descendent spontanément dans les rues du pays pour protester contre la perspective d'un 5e mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika. A 80 ans, le vieux chef de l'État malade souhaite alors se présenter au scrutin prévu en avril. Rapidement, pourtant, il est poussé vers la sortie et l'armée reprend totalement la main, à travers son chef, le général Gaïd Salah. S'ensuit une série d'arrestations dans l'entourage d'Abdelaziz Bouteflika et le report, à deux reprises, du scrutin présidentiel. Pourtant, les manifestations se poursuivent avec une revendication aussi simple que floue : "la fin du système". Une présidentielle largement rejetée, le 12 décembre 2019, portera au pouvoir Abdelmadjid Tebboune. Quant aux manifestations du Hirak, elles se poursuivront.

2 : 20
La grogne ne faiblit pas en Algérie alors que les élections présidentielles doivent être organisées dans le pays le 12 décembre. Ce scrutin ne...
1 : 44
Ghada Amrouche, directrice du Huffpost Algérie revient sur les grands évenements de la semaine dans la rubrique "Vu de".  
1 : 44
Les familles des détenus se sont rassemblées devant le tribunal d'Alger pour dénoncer les arrestations et la répression. A deux mois d'une...
Manifestations à Alger, le vendredi 4 octobre 2019, pour demander la libération de détenus. <br />
 
La justice algérienne multiplie les poursuites contre des journalistes et des militants du mouvement de contestation, pour de...
Louisa Hanoune en avril 2009, alors candidate à l'élection présidentielle.<br />
(AP photo)
Au terme d'un procès expéditif en tribunal militaire, la dirigeante politique de gauche Louisa Hanoune, figure de l'opposition...
1 : 46
En Algérie, le chef de l'armée Ahmed Gaid Salah veut des élections avant la fin de l'année. Les étudiants lui ont répondu lors de leur manifestation...
2 : 27
La sortie de crise en Algérie est toujours dans l'impasse. Les manifestations des étudiants se poursuivent ce mardi. Le général Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale et chef d'état-major de l'Armée Nationale Populaire, s'est prononcé le lundi 26 août à Oran. Celui qu'on appelle 'l'homme fort du pays" a réitéré son appel pour l'organisation d'une élection présidentielle "dans les plus brefs délais". Entre cette position de l'armée et celle de la rue, "nous sommes face à des positions irréconciliables", analyse notre éditorialiste Slimane Zeguidour.
1 : 16
Un millier d'étudiants a manifesté mardi à Alger pour la 26e semaine consécutive. Ils réclament un Etat "démocratique" et la libération des personnes...
1 : 40
Les Algériens se sont mobilisés en masse pour le 23e vendredi consécutif de manifestations. Ils ont réclamé une nouvelle fois le départ de tous les...
Foule algéroise lors de la victoire des Fennecs contre l'équipe du Nigéria le 14 juillet 2019.<br />
<sup><sub>(AP Photo/Toufik Doudou)</sub></sup>
Les Fennecs Algériens et le Lions du Sénégal se retrouvent ce vendredi 19 juillet au Caire pour disputer la finale de la 32ème...
L'Algérie a battu la Côte d'Ivoire jeudi lors des quarts de finale de la CAN 2019. Les Fennecs se sont imposés à l'issue de la...
Mobilisation contre le régime à Alger le 5 juillet, jour de la fête de l'indépendance.<br />
<sup><sub>(AP Photo/Toufik Doudou)</sub></sup>
Alors que le président par interim, dont le mandat expirait ce 9 juillet, a vu sa mission prolongée avec la bénédiction du chef...
C'est le 57 ème anniversaire de l'indépendance.  L'appel à un dialogue national inclusif lancé mercredi par le président par...

Pages