Hirak en Algérie : un mouvement inédit

Des manifestants du Hirak à Alger le vendredi 17 janvier 2020.

Le 22 février 2019, des dizaines de milliers d'Algériens descendent spontanément dans les rues du pays pour protester contre la perspective d'un 5e mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika. A 80 ans, le vieux chef de l'État malade souhaite alors se présenter au scrutin prévu en avril. Rapidement, pourtant, il est poussé vers la sortie et l'armée reprend totalement la main, à travers son chef, le général Gaïd Salah. S'ensuit une série d'arrestations dans l'entourage d'Abdelaziz Bouteflika et le report, à deux reprises, du scrutin présidentiel. Pourtant, les manifestations se poursuivent avec une revendication aussi simple que floue : "la fin du système". Une présidentielle largement rejetée, le 12 décembre 2019, portera au pouvoir Abdelmadjid Tebboune. Quant aux manifestations du Hirak, elles se poursuivront.

2 : 07
Une semaine après avoir, pour la première fois, été empêché de manifester un vendredi, la question de la tenue de la 118ème marche populaire du Hirak...
1 : 55
Dans trois semaines, les élections législatives en Algérie se tiendront dans un contexte particulier de répression du Hirak. Le taux de participation...
7 : 21
Le 8 mai 1945 avait lien en Algérie la répression des émeutes de Sétif. Une première manifestation pour l'indépendance qui se solda par des milliers...
6 : 43
Entretien. L'Algérie a connu ce vendredi 7 mai sa 116ème journée de manifestation, malgré une forte présence policière. Assiste-t-on à un nouveau...
Le militant Karim Tabbou portant un drapeau algérien, acclamé par ses soutiens lors de sa libération de prison, le 2 juillet 2020, à Alger.
L'opposant Karim Tabbou, figure du mouvement prodémocratie en Algérie, a été libéré jeudi sous contrôle judiciaire après une...
Karim Tabbou (en bleu), entouré de ses soutiens, faisant le signe de la victoire à sa sortie de prison de Kolea, le 2 juillet 2020. 
Personnalité centrale du Hirak, le militant Karim Tabbou a été placé en garde à vue, mercredi soir à Alger. Il devrait...
A l'instar du 9 avril dernier (photo) dans la capitale, les Algériens ont à nouveau battu le pavé dans plusieurs villes du pays vendredi 24 avril pour protester contre le pouvoir.
Les Algériens étaient à nouveau des milliers dans les rues d'Alger, vendredi 23 avril, à l'occasion des marches de protestation hebdomadaire contre le pouvoir. Celui-ci multiplie les arrestations d'opposants et de manifestants alors que se profilent les élections législatives, le 12 juin prochain.
<p>Des algériens manifestent dans les rues d'Alger, le 16 avril 2021.</p>
Huit personnes associées au mouvement de contestation populaire, le Hirak, ont été arrêtées pour activités subversives financées...
2 : 23
Plus de deux ans après le début du Hirak, le mouvement de contestation contre le "système" en place en Algérie, le pouvoir émet à son encontre une...
1 : 44
Que se passe-t-il entre la France et l’Algérie ? Des slogans antifrançais ont été entendus lors de  la manif anti-régime du Hirak ce vendredi...
Les présidents français et algérien, Emmanuel Macron et Abdelmadjid Tebboune.
Officiellement, le report est dû à des raisons sanitaires et aucune nouvelle date n'a été fixée. Le Premier ministre français...
1 : 46
Des milliers de manifestants anti-régime se sont rassemblés. Ces dernières semaines pourtant, le mouvement semble connaître un relatif essoufflement.
Le journaliste Khaled Drareni après être sorti de prison. Kolea, Algérie, 19 février 2021.
La Cour suprême algérienne a accepté ce jeudi 25 mars le pourvoi en cassation déposé par le journaliste Khaled Drareni. Le...

Pages