Hirak en Algérie : un mouvement inédit

Des manifestants du Hirak à Alger le vendredi 17 janvier 2020.

Le 22 février 2019, des dizaines de milliers d'Algériens descendent spontanément dans les rues du pays pour protester contre la perspective d'un 5e mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika. A 80 ans, le vieux chef de l'État malade souhaite alors se présenter au scrutin prévu en avril. Rapidement, pourtant, il est poussé vers la sortie et l'armée reprend totalement la main, à travers son chef, le général Gaïd Salah. S'ensuit une série d'arrestations dans l'entourage d'Abdelaziz Bouteflika et le report, à deux reprises, du scrutin présidentiel. Pourtant, les manifestations se poursuivent avec une revendication aussi simple que floue : "la fin du système". Une présidentielle largement rejetée, le 12 décembre 2019, portera au pouvoir Abdelmadjid Tebboune. Quant aux manifestations du Hirak, elles se poursuivront.

Le président Tebboune a dévoilé, le 2 janvier 2020, son gouvernement. Il était pris ici en photo lors de son investiture le 19 décembre 2019. 
Deux semaines exactement après son entrée en fonction, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a nommé, jeudi 2 janvier, son...
Lakhdar Bouregaâ a été libéré jeudi 2 janvier 2020.
Vétéran respecté de la Guerre d'indépendance et figure du mouvement populaire de contestation en cours en Algérie, Lakhdar...
3 : 00
Depuis février, l'Algérie est secouée par un mouvement de contestation d'ampleur. Sans structure officielle ni dirigeant, le "Hirak" a fini par...
1 : 57
Depuis samedi, Abdelaziz Djerad est le nouveau Premier ministre de l'Algérie. L'homme, âgé de 65 ans, est un universitaire au profil de technocrate...
0 : 53
Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a nommé Abdelaziz Djerad au poste de Premier ministre ce vendredi 28 décembre, a annoncé la télévision...
2 : 23
L'Algérie a enterré, le 25 décembre, le puissant général Ahmed Gaïd Salah lors de funérailles dignes d'un chef de l'Etat. Le nouveau président...
Le général major Saïd Chengriha lors d'une cérémonie à Alger, le 19 décembre dernier.
Réputé proche de son prédécesseur, feu le général Ahmed Gaïd Salah, dont il a été l’un des fidèles collaborateurs, le général major Saïd Chengriha a été désigné le 23 décembre, chef d’état-major par intérim de l’Armée Nationale Populaire, par le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune. Portrait. 
1 : 29
Le puissant général Ahmed Gaïd Salah a été enterré mercredi en Algérie. Des funérailles dignes d'un chef d'État. De hauts-dignitaires et des citoyens...
Les funérailles du puissant général Ahmed Gaïd Salah ont eu lieu ce mercredi 25 décembre. L'ex-chef d'état-major des armées a été...
1 : 51
Trois jours de deuil national ont été décrétés par le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, suite à la mort de Ahmed Gaïd Salah. Le général est...
1 : 41
C'est une annonce qui a pris de court toute l'Algérie. Le chef d'état-major de l'armée Ahmed Gaïd Salah est mort à 79 ans, dix jours après l'élection...
1 : 04
Il aura été chef d'état-major de l'armée algérienne pendant quinze ans, un record. Le général Ahmed Gaïd Salah est décédé dans la nuit du dimanche 22...
19 décembre 2019 à Alger, le général Ahmed Gaïd Salah serre la main du nouveau président Abdelmadjid Tebboune lors de son intronisation.
Ahmed Gaïd Salah, le puissant chef d'état-major de l'armée algérienne, est mort d'une crise cardiaque le lundi 23 décembre 2019....

Pages