Info

Présidentielle 2022 : au Champ de Mars, "j’avais peur que Marine Le Pen soit élue"

Après l'annonce des résultats, les partisans d'Emmanuel Macron ont fêté la victoire de leur candidat au rythme de la musique que passait le DJ.
Après l'annonce des résultats, les partisans d'Emmanuel Macron ont fêté la victoire de leur candidat au rythme de la musique que passait le DJ.
Margot Hutton

Emmanuel Macron a été réélu président de la République ce 24 avril, avec 58,8% des voix. Sur le Champ de Mars, en plein cœur de Paris, juste devant la Tour Eiffel, ses partisans ont retenu leur souffle jusqu’au dernier moment, même s’ils étaient plutôt confiants de l’issue du scrutin. Reportage.

Debout, face à ses partisans, la Tour Eiffel illuminée dans son dos. C’est la posture qu’a choisi d’adopter Emmanuel Macron pour son discours de l’après second tour de l’élection présidentielle. La soirée est très suivie. Près de 1300 journalistes, venus de partout sur la planète, ont été accrédités pour couvrir la soirée électorale du président sortant.

Vers 19h, les partisans d’Emmanuel Macron sont autorisés à accéder au Champ de Mars. Une petite zone, entre le pupitre d’où le président doit s’exprimer et la tribune des journalistes audiovisuels. Tous sont équipés de deux drapeau : un français, un européen. Vers 19h30, un homme crie des instructions à un groupe de partisans : les chauffeurs de salle. Ils sont chargés de lancer les slogans pendant la soirée. Leurs deux préférés : « Macron président ! » et « et un, et deux, et cinq de plus ! »

C’est le seul qui a su répondre à mes attentes de vivre-ensemble.

Omar, partisan d'Emmanuel Macron

Chargement du lecteur...

Des partisans sereins, avec une petite inquiétude 

Yohan, drapeau français sur les épaules, est « très content d’être là ce soir. » Mais il aborde cette soirée avec une once d’inquiétude. « Après le premier tour, les sondages étaient complexes, mais le débat a changé la donne », estime-t-il. Omar et Nadia, un couple de Franco-Marocains, sont venus assister à la soirée électorale avec leurs trois enfants. Ces derniers ont des étoiles dans les yeux à l’idée d’apercevoir le candidat lors de son discours. « C’est le seul qui a su répondre à mes attentes de vivre-ensemble », déclare Omar. « Il y a beaucoup de gens qui sont frustrés du mandat d’Emmanuel Macron, mais il a fait le nécessaire », reconnaît-il. 

Chargement du lecteur...

« On le soutient depuis 2017, ajoute sa compagne. Il a fait pas mal de choses pour le pays et il s’en est plutôt bien sorti malgré les crises qu’il a pu y avoir. » Nadia s’est d’ailleurs engagée lors de la campagne présidentielle et a tracté pour Emmanuel Macron dans son quartier, le 9e arrondissement de Paris. À quelques minutes du résultat, le couple est « un peu stressé » quant à l’issue de l’élection. 

Le soulagement à l’annonce des résultats

À quelques secondes du verdict, l’ambiance est électrique. Nadia se sent stressée, son conjoint la rassure. Il est persuadé qu’Emmanuel Macron va l’emporter. Le couperet tombe : le président sortant l’emporte, avec 58,2% des voix. L’électricité dans l’air laisse place à un énorme soulagement : les partisans laissent éclater leur joie. « Je suis trop contente », crie Émilie, venue supporter son candidat avec ses amis.

Chez tous les partisans du président tout juste réélu, les réactions sont similaires. « j’ai eu très peur, avoue Charlotte. Mais là ça va beaucoup mieux, j’avais peur que Marine Le Pen soit élue. » Le soulagement se lit sur le visage de la jeune femme, abordant fièrement une pancarte « Emmanuel Macron avec vous. » Une fois le soulagement retombé, la fête peut commencer. Vanetty, DJ d’un hôtel du 16e arrondissement de Paris est chargé d’animer la soirée électorale. Il démarre avec le tube des Daft Punk « One More Time », avant d’enchaîner sur de la musique commerciale festive. 

Je pense que pendant ce mandat, il en fera plus pour tout le monde.Léontine-Désirée

« Je me sens très bien », déclare Léontine-Désirée, aide-soigante. « J’ai toujours soutenu Emmanuel Macron, poursuit-elle. Même avant qu’il ne lance sa première campagne présidentielle, j’aimais bien ses idées, sa jeunesse. » D’origine ivoirienne, elle semble satisfaite du résultat de cette élection. « Il n’a pas pu vraiment travailler à cause du Covid mais aussi de la contestation sociale, donc je pense que lors de ce mandat, il en fera plus pour tout le monde. » Le Champ de Mars se remplit de plus en plus. Sylvain est venu avec des amis pour célébrer la victoire d’Emmanuel Macron. « On est là pour se réjouir avec lui », s’exclame-t-il.

Il ne faut pas qu’il pense qu’il est légitime parce qu’il a remporté l’élection.Charles, partisan de Jean-Luc Mélenchon

Et après ? 

Charles, quant à lui, est un peu plus mitigé sur la victoire d’Emmanuel Macron. « C’est un score très faible », estime-t-il. « Si le président ne réussit pas son quinquennat, le Rassemblement National risque de prendre le pouvoir. » « Il ne faut pas qu’il pense qu’il est légitime parce qu’il a remporté l’élection », soutient-il. D’ailleurs pour lui, cette élection n’est pas terminée : « il y aura un troisième tour, avec Jean-Luc Mélenchon, pour les élections législatives. » 

Léa est de passage à Paris pour la fin de semaine. Elle habite chez un ami, à quelques minutes du Champ de Mars. Du coup, elle a décidé de venir assister au discours d’Emmanuel Macron, « par curiosité. » En revanche, elle se dit « dégoûtée » du résultat de l’élection. « Que ce soit Macron ou Le Pen, aucun des deux ne propose une politique axée sur l’écologie, alors que c’est le plus important aujourd’hui selon moi », détaille-t-elle. Lors du premier tour, elle a voté pour le candidat écologiste Yannick Jadot. 

Chargement du lecteur...

Aux alentours de 21h, alors que les Parisiens dînent sur les terrasses de l’avenue de la Bourdonnais, juste à côté du Champ de Mars, les policiers contrôlent la circulation. La musique se fait entendre au loin. Soudainement, un cortège de véhicules arrive, au son des sirènes des policiers. Berlines, voitures et motos de polices et des médias fusent : Emmanuel Macron arrive au Champ de Mars, d’où il prononce son discours de victoire. Au beau milieu de la scène, Kevin, jeune touriste anglophone s'inquiète : « qu’est-ce qu’il se passe ? » Lorsqu’on lui explique que c’est l’élection présidentielle française et qu’Emmanuel Macron est reconduit pour cinq ans, il paraît soulagé. « L’autre candidate me faisait un peu peur », avoue-t-il.