Info

Procès Monsanto : les pesticides du géant américain responsables du cancer de Dewayne Johnson ?

Chargement du lecteur...
©A. Delpierre, A. Demart / TV5MONDE

"Le jour de rendre des comptes est venu". C'est ce qu'a déclaré l'avocat de Dewayne Johnson, un jardinier américain atteint d'un cancer. Il accuse la multinationale Monsanto de lui avoir caché la dangerosité des pesticides qu'il utilisait comme le glyphosate. Les délibérations de ce procès inédit débutent ce mercredi. 
 

dans
Les jurés donneront-ils raison à Dewayne Johnson dans ce procès qui l'oppose à Monsanto ? Même si ce jardinier américain de 46 ans atteint d'un cancer en phase terminale est déjà condamné. 

Entre 2012 et 2015, il a répandu dans les cours des écoles du district de Benicia ce pesticide produit par la multinationale et tristement connu pour son principe actif le glyphosate.

En 2014 un lymphome est diagnostiqué lui meurtrissant la peau sur 90 % du corps et le poussant chaque jour un peu plus vers la mort.

"S'ils l'avaient seulement prévenu, raconte son avocat R. Brent Wisner. Ils n'avaient pas à dire que leur produit cause le cancer, ils n'avaient qu'à écrire que des laboratoires avaient déterminés que leur produit était cancérigène, même s'ils ne sont pas d'accord. S'ils avaient juste mis cet avertissement, son médecin l'aurait su, et il aurait arrêté l'épandage."
 

Lien entre cancer et produit ? 

Aucun rapport pour Monsanto qui dénonce le lien fait entre le cancer de Dewayne Johnson et son produit. Pourtant la procédure engagée par le jardinier a permis de mettre à jour des centaines de documents secrets de l'entreprise : les fameux Monsanto Papers.

On y découvre des études gênantes rejetées, des pressions exercées sur des revues scientifiques ou les doutes de chercheurs au sein même de la société.

Vers une jurisprudence...

Même si le glyphosate fait l'objet d'études et de décisions contradictoires depuis de nombreuses années, selon les pays, il est classé depuis 2015 comme cancérigène probable par l'Organisation mondiale de la santé. 

Mais est-il responsable du cancer de Dewayne Johnson? Monsanto a-t-il essayé de cacher les risques à ces clients ? Si les jurés répondaient par l'affirmative, ils pourraient condamner le géant agrochimique à verser plus de 400 millions de dollars au jardinier et faire jurisprudence pour les miliers de procédures en cours aux États-Unis.