Info

Royaume-Uni : une longue série d'attentats commis depuis 2005

Le Premier ministre britannique Boris Johnson sur les lieux du meurtre du député David Amess. Leigh-on-Sea (comté d'Essex) le 16/10/21.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson sur les lieux du meurtre du député David Amess. Leigh-on-Sea (comté d'Essex) le 16/10/21.
AP Photo/Alberto Pezzali.

Le choc au Royaume-Uni, après la mort du député conservateur David Amess, tué à coups de couteau lors d'une permanence parlementaire. Un meurtre qualifiée d'acte "terroriste" par la police. Un suspect, dont la motivation serait liée à "l'extrémisme islamiste"selon les premiers éléments de l'enquête, a été arrêté. Quels sont les principaux attentats survenus depuis 2005, marquée par les premières attaques suicide islamistes au Royaume-Uni ? Rappel des faits.

Le meurtre du député David Amess a rappelé un autre drame : l'assassinat en pleine rue de la députée Jo Cox en juin 2016, et d'autres attentats sur le sol britannique.

2019 : attaque du London Bridge, revendiquée par l'EI

Le 29 novembre, dans le centre de Londres, un djihadiste en liberté conditionnelle, portant une veste explosive factice, tue deux personnes à coups de couteau à deux pas du London Bridge. Il est abattu par la police. L'attaque est revendiquée par le groupe Etat islamique. Les deux victimes et l'auteur des faits participaient à une conférence sur un programme de réinsertion de détenus.

2017 : plusieurs attentats de l'EI frappent Londres

Le 15 septembre, un engin artisanal explose dans le métro londonien à la station de Parsons Green. Bilan : une trentaine de blessés. L'attaque est également revendiquée par le groupe État islamique.

Dans la nuit du 18 au 19 juin, un véhicule fonce sur un groupe de fidèles regroupés près de la mosquée de Finsbury Park, situé dans nord de Londres. L'attaque fait une dizaine de blessés. L'assaillant, un Gallois, Darren Osborne, est condamné en 2018 à la prison à vie pour "attaque terroriste" motivée par la haine des musulmans. 

Le soir du 3 juin, trois hommes à bord d'une camionnette foncent sur la foule sur le London Bridge, avant d'attaquer au couteau des passants dans le quartier de Borough Market. Le bilan de cette attaque, revendiquée par l'EI, est de huit morts et une cinquantaine de blessés

A (re)lire : Attentat de Londres : que sait-on ?

Le 22 mai, un jeune Britannique d'origine libyenne se fait exploser à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande à Manchester. Vingt-deux personnes sont tuées et deux-cent soixante blessées. Une fois encore, l'attentat est revendiqué par l'EI.

Le 22 mars, un homme fonce dans la foule avec son véhicule sur le pont de Westminster, avant de tuer à coups de couteau un policier devant le Parlement. L'attaque, revendiquée par l'EI, fait cinq morts. Son auteur, Khalid Masood, était un citoyen britannique converti à l'islam.

2016 : une députée est assassinée près de Leeds

Le 16 juin, Joe Cox, députée travailliste de 41 ans et mère de deux jeunes enfants, est tuée de plusieurs balles et coups de couteau par un extrémiste de droite, Thomas Mair, 53 ans. L'attaque a eu lieu dans sa circonscription de Birstall, près de Leeds, dans le nord de l'Angleterre, une semaine avant le référendum britannique sur l'appartenance à l'Union européenne. Thomas Mair sera condamné à la perpétuité sans possibilité de libération, une peine rare.

A (re)lire : Royaume-Uni : Jo Cox est morte des suites de ses blessures

A (re)voir : attaque près de la mosquée de Finsbury Park

Chargement du lecteur...

2013 : un soldat est poignardé à Londres

Le 22 mai, deux Londoniens d'origine nigériane renversent en voiture un jeune soldat Lee Rigby avant de le poignarder à mort, dans le sud-est de Londres. Sur une vidéo filmée juste après l'agression, l'un des meurtriers déclare avoir voulu venger "les musulmans tués par des soldats britanniques". 

2007 : l'aéroport de Glasgow est pris pour cible

Le 30 juin, une voiture remplie de bouteilles de gaz termine sa course contre un terminal de l'aéroport de Glasgow, en Ecosse, mais sans exploser. 

La veille, deux Mercedes piégées sont découvertes près de Piccadilly Circus, en plein centre de Londres, mais n'explose par en raison d'un problème de connexion dans le dispositif de détonation.

2005 : 56 morts dans les transports londoniens

Le 7 juillet, quatre attentats suicide se produisent à l'heure de pointe dans trois rames de métro et un autobus à Londres. Le bilan est très lourd : cinquante-six morts, dont les quatre assaillants. Sept-cent personnes sont aussi blessées. Un groupe se réclamant d'Al-Qaïda revendique ces attaques.