Info

Russie-Ukraine : de quoi est constitué l'arsenal nucléaire russe ?

Images d'un tir d'essai d'un missile intercontinental par l'armée russe le 9 décembre 2009.<br />
 
Images d'un tir d'essai d'un missile intercontinental par l'armée russe le 9 décembre 2009.
 
AP/Service du ministère de défense russe

Le président russe Vladimir Poutine vient d'annoncer une "mobilisation" de 300.000 réservistes. Le chef d'État russe se dit prêt à user de l'arme nucléaire pour defendre la Russie. "Nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple". Quels types d'armes nucléaires possèdent les forces russes ? Quel est l'état de l'arsenal nucléaire russe ?

La Russie possède 5977 têtes nucléaires selon la Fédération des scientifiques américains. Celle-ci est une ONG fondée en 1945 regroupant des scientifiques américains pour alerter sur les enjeux nucléaires.

Plus de 1600 ogives nucléaires déployées


L'OTAN possède, toujours selon la même organisation, 5943 têtes nucléaires (plus de 5400 pour les États-Unis). Les ogives opérationnelles, les ogives déployées, par la Russie sont plus de 1600.

Ces 1600 ogives sont prêtes à être lancées depuis le sol, depuis un sous-marin ou depuis un avion. Ces ogives sont majoritairement stratégiques et participent à ce que l'on appelle la dissuasion nucléaire.

Les estimations de l’Institut de recherche international pour la paix de Stockholm sont similaires. La Russie selon  l'Institut dispose de 6255 ogives nucléaires contre 5550 pour les États-Unis avec 1600 ogives déployés pour la Russie contre 1800 pour les États-Unis.

Près de 1600 missiles nucléaires pourraient être lancés depuis le sol, depuis un sous-marin ou depuis un avion très rapidement.
 
 Lancement  d'un missile intercontinental russe sans son ogive nucléaire lors d'un exercice militaire.
 Lancement  d'un missile intercontinental russe sans son ogive nucléaire lors d'un exercice militaire.
AP/Service ministère de la défense russe

"Satan 2", le plus gros missile nucléaire intercontinental


La Russie a développé dernièrement un missile nommé "Satan 2" par l'OTAN. Il s'agit du plus gros missile nucléaire intercontinental jamais conçu. Ce  missile peut frapper à plus de 10.000 kilomètres et peut détruire un territoire grand comme la France ou comme le Texas.

Le RS-28 Sarmat est un missile balistique intercontinal d’une centaine de tonnes et composé de près de 12 têtes nucléaires.

Lire : Missiles hypersoniques : de quoi s'agit-il et pourquoi tout le monde en parle ?

La Russie a également développé des missiles hypersoniques qu'elle a déployé dans l'enclave de Kalingrad. Les missiles hypersoniques Kinjal (poignard en russe) sont censés échapper à toute interception d'un bouclier anti-missiles. Ils peuvent être équipés d'une ogive nucléaire.

Lire : Russie-Ukraine: Poutine mobilise 300.000 réservistes et menace l'Occident

D'autres ogives sont moins destructrices. Elles peuvent être utilisées sur un champ de bataille contre une armée ennemie. C'est ce que l'on appelle les armes nucléaires tactiques. Le nombre d'ogive nucléaires tactiques de l'arsenal russe n'est pas connu.