Info

Satellite Gaia : le plus beau portrait de la Voie lactée jamais photographié

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

Le satellite européen Gaia vient de publier un "feu d'artifice" de données permettant de cartographier en 3D, 1,7 milliard d'étoiles de la Voie lactée et d'ailleurs.

dans

Là haut, la vue est imprenable sur la capitale française, mais lorsqu'ils regardent vers le ciel depuis l'observatoire de Paris les astronomes mesurent l'étendue des connaissances qu'il reste à découvrir.


La Voie lactée fait 100 000 années lumière de longueur, nous sommes à peu près à 26 000 années lumière du centre et on la connaît très mal, on connaît mal le nombre de bras de la galaxie, où se forment les étoiles : eh bien, Gaia va nous le direFrédéric Arenou ingénieur de recherche au CNRS

Car pendant les 351 années qui séparent cet observatoire le plus ancien du monde et le télescope spatiale européen Gaia, l'astronomie a fait un bond technologique et franchi une étape décisive. Placé depuis janvier 2014 sur une orbite idéale au sein même de notre Galaxie, Gaia a réalisé des mesures de haute précision de près d'1 milliard 700 millions d'étoiles. 



Gaia se trouve à 1,5 million de kilomètres de la Terre, il est aligné sur un axe Soleil-Terre-Gaia, il tourne sur lui-même en six heures et il a plusieurs mouvements. Ce qui fait qu'il peut observer toute la galaxie et en quelques années, on a une carte complète du ciel
Chantal Panem Chef de projet exploitation Gaia au CNES

Le résultat est une photo d'identité haute résolution ; la meilleure image jamais réalisée de la Voie Lactée .


On voit une structure aplatie : c'est le disque de la Voie lactée ; on voit qu'il y a des zones sombres devant : cela veut dire qu'à ces endroits, on voit moins d'étoiles alors qu'en réalité, il y a plus d'étoiles, mais il y a de la poussière devant et c'est pour cela qu'on ne voit pas d'étoiles
Timo Prusti Directeur du projet "Gaia" à l'Agence spatiale européenne (ESA)

Une fois accélérées, les données révèlent une carte en trois dimensions et en mouvement et grâce à elle, déjà quelques surprises de taille.



Ce que l'on constate déjà avec ces dernières données fournies par Gaia, c'est que les étoiles ne se comportent pas de manière aussi régulière que ce que l'on pensait : elles sont perturbées. Quelque chose a perturbé notre Voie lactée et on ne sait pas encore ce que c'est, mais je m'attends à ce que de nombreuses études soient menées sur ce point en particulier
Timo Prusti Directeur du projet "Gaia" à l'Agence spatiale européenne (ESA)

Positions, mouvements, distance et brillance des étoiles : avec 500 millions de mesures par jour, la masse de données envoyée par Gaia est en constante augmentation et les scientifiques espèrent prolonger la mission jusqu'en 2024.