Info

Shutdown : Donald Trump s'adresse à la Nation mardi soir

Chargement du lecteur...

Annonçant un discours à la Nation mardi soir et un rare déplacement à la frontière mexicaine deux jours plus tard, Donald Trump a encore fait monter la pression d'un cran. Un bras de fer avec les démocrates qui a provoqué la fermeture partielle des administrations fédérales -un "shutdown"- et affecte 800 000 fonctionnaires fédéraux toujours en attente d'être payés. 

Le célèbre Musée de l'Air et de l'Espace déserté, les portes du majestueux Smithsonian fermées, tout comme celles du zoo de Washington... 800 000 fonctionnaires chez eux. Cela veut dire que l'absence d'aide au logement pourrait, à la fin du mois, jeter des familles à la rue. Celles-ci pourraient ne plus percevoir en février les coupons repas.

Le sénateur démocrate Chris Hollen a décidé de mettre des visages et des mots sur ce "shutdown" et ses conséquences. Il a convoqué la presse et a laissé parler ces employés au chômage... technique, comme on dit.
 

Ces jours-ci, je dois me lever et trouver une solution pour que mes enfants mangent. (...) Le président ne comprend pas que nous sommes des êtres humains. Ce n'est pas un jeu pour nous, mais on dirait que c'est un jeu pour lui. 

Donald Trump maintient le jeu du bras de fer et annonce un discours à la Nation ce mardi 8 janvier et son arrivée, dans deux jours, près de la frontière mexicaine.

Son projet serait de recourir à "l'Etat d'urgence nationale" : un dispositif permettant au président d'obtenir des pouvoirs exceptionnels et des budgets exceptionnels... comme par exemple cinq milliards de dollars pour construire un mur.

Ce dispositif d'urgence, utilisé par exemple par l'administration Bush le 11 septembre 2001, doit être accepté par le Congrès. Le camp démocrate a, d'ores et déjà annoncé son intention de voter contre.