Info

Solidarité pour les réfugiés au pied de la Tour Eiffel

© Valentin Flauraud

En prélude à la Journée mondiale des réfugiés du 20 juin, Paris expose une fresque géante de l'artiste Saype, "Beyond Walls", au Champ-de-Mars. La Maire de Paris, Anne Hidalgo, inaugure cette oeuvre gigantesque et biodégradable représentant des bras entre-croisés, réalisée en soutien à l'association de sauvetage en mer "SOS Méditerranée". Elle sera reproduite pendant trois ans à travers le monde.

Environ six migrants sont morts tous les jours en 2018 en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l'Europe. Tel est le triste de constat dressé par l'ONU.
 

© Valentin Flauraud


C'est pour faire cesser ces drames et soutenir l'ONG SOS Méditerranée qui porte assistance aux réfugiés en mer, que l'artiste Saype, a réalisé une œuvre de 15 000 m2 intitulée "Beyond Walls" ("Au-delà des murs") s'inspirant de la main tendue par les marins-sauveteurs pour porter assistance aux naufragés de la Méditerranée.
 


L'oeuvre est inaugurée sur le Champ-de-Mars à Paris par la Maire de la capitale Anne Hidalgo à quelques jours de la Journée mondiale des réfugiés.  

L'artiste français Saype, qui vit en Suisse, est le pionnier d’un nouveau mouvement "land art" à valeurs sociales.

Il avait déjà effectué une oeuvre géante similaire à Buenos Aires cette année, intitulée "In the world hands" ("Dans les mains du monde") :
 

Et différentes oeuvres gigantesques aussi près de Genève, en Suisse, là où ce Belfortain vit aujourd'hui :
 

En 2018, il avait peint une petite fille symbolisant "Ecology as tradition" ("L'écologie comme tradition") à Voronej en Russie :
 

Et en Suisse à nouveau, en 2016, son "Qu'est ce qu'un grand homme ?" interroge. Cette fresque de 10 000 m2 a recouvert une montagne de la commune de Leysin :
 

Bras croisés, Saype ? Pas toujours. Les bras entre-croisés et mains entrelacées de son "Behond walls" à Paris ont demandé entre 17 et 20 heures de travail pendant huit jours.

Au pied de l'un des monuments les plus visités au monde, la Tour Eiffel, ce nouveau projet marque le début d’une longue aventure et d’une nouvelle page qui se tourne dans le travail de l’artiste. Socialement engagée, cette oeuvre tente d'envoyer un message d’espoir et d’optimisme au monde.

Cette oeuvre éphémère sera ensuite reproduite pendant trois ans dans plusieurs villes du monde, comme Genève, Berlin, Buenos Aires, Christchurch, Londres, Melbourne, New York ou encore Nairobi.