Syrie : frappes occidentales, et après ?

Une centaine de missiles a été lancée dans la nuit du 13 au 14 avril 2018 par les Etats-Unis et leurs alliés français et britanniques sur des objectifs validés au préalable par le commandement militaire russe. Cette opération, en représailles à l'attaque chimique contre la ville de Douma qui a fait plus de 50 morts une semaine auparavant, a été déclarée comme un succès par le président Donald Trump. L'après intervention occidentale agite les chancelleries et leurs diplomaties : une issue au conflit syrien se profile-t-elle ?

Tir d'un missile de croisière navale (MdCN) par la France la nuit du 13 au 14 avril 2018 vers la Syrie
Ces tirs de missiles devaient faire entrer la France dans un cercle très fermé : celui des fabricants de MdCN (missiles de...
Partager: 
Des civils le 17 avril 2018 dans une rue de Douma, ancienne ville rebelle située à l'est de Damas et reprise par les forces progouvernementales syriennes
Une équipe de l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) est arrivée mardi dans la ville...
Partager: 
Alors que les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) n'ont toujours pas pu démarrer leur...
Partager: 
Une réunion de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) est prévue lundi, au lendemain du lancement en Syrie...
Partager: 
Pierre Conesa est un ancien haut fonctionnaire au Ministère de la Défense, expert en relations internationales et stratégiques et...
Partager: 
La crise se concentre désormais aux Nations-Unies où une nouvelle résolution sera discutée lundi 16 avril, rédigée par la France....
Partager: 
Alors que le Pentagone se félicite d'avoir "frappé avec succès" toutes les cibles syriennes prévues par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, cette nuit en représailles à l'emploi présumé d'armes chimiques par le régime de Damas contre son peuple, les voisins de la Syrie réagissent diversement à cette offensive. Dans la dénonciation côté iranien, l'interrogation côté irakien, ou encore par des salutations côté turc. Damas et Moscou condamnent. Tour d'horizon.   
Partager: 
Le président américain Donald Trump a annoncé, dans la nuit du vendredi 13 avril, une opération militaire en cours contre la...
Partager: 

Pages

  • 1