Info

Syrie : passe d'armes diplomatique à l'ONU

Chargement du lecteur...
© TV5Monde

La crise se concentre désormais aux Nations-Unies où une nouvelle résolution sera discutée lundi 16 avril, rédigée par la France. C'est désormais une bataille diplomatique et médiatique qui s'engage.

dans

Après une nuit de bombardement, voici venu le temps de la bataille de l'image. À ce petit jeu, le régime syrien ne se laisse pas impressionner: Bachar el Assad se met en scène allant au travail comme si de rien n'était, le succès des frappes est minimisé, images à l'appui d'une base aérienne restée intacte. Officiels russes et syriens parlent de 70 missiles  interceptés sur la centaine tirée.

Au lendemain des frappes, le champ de bataille s'est déplacé à New York. Une énième réunion du Conseil de sécurité s'est tenue en urgence. Moscou a cherché, sans succès, à condamner les frappes occidentales par une résolution. Très vite, le ton est monté :


Aujourd'hui est un triste jour pour le monde, pour l'ONU, dont la charte a été grossièrement piétinée, pour le Conseil de sécurité qui a échoué dans ses responsabilités. Nous voulons croire qu'il n'y aura pas pire journée qu'aujourd'hui.

Vassily Nebenzya, ambassadeur russe aux Nations unies

Une passe d'arme avec l'ambassadrice américaine s'en suit : Nikki Haley réaffirme le respect du droit par son pays et ses alliés et menace à nouveau :


J'ai parlé avec le président ce matin, et il a dit que si le régime syrien utilisait a nouveau des gazs toxiques, les Etats-Unis seraient prêts à dégainer.

Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU


France, États-unis et Royaume-Uni attaquent maintenant avec un projet de résolution. Enquête indépendante sur les armes chimiques, cessez-le-feu durable, négociations entre les partis : les discussions autour du texte rédigé par Paris doivent débuter lundi 16 avril.