Info

Syrie : Trump frappe le pays avec le soutien de Paris et Londres

Chargement du lecteur...

Après plusieurs jours de tergiversations, les Etats-Unis et leurs alliés sont entrés en action cette nuit du 14 avril 2018. C'est dans une allocution très solennelle, depuis la Maison blanche que Donald Trump a annoncé l'opération militaire en cours contre la Syrie appuyée par la France et le Royaume-Uni. Damas parle de violation flagrante du droit international, les Nations-Unis appellent à éviter l'escalade.

dans

Les premières images des bâtiments détruits par les bombardements de cette nuit sont arrivées. Des frappes ciblées, menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume Unis dans la région de Damas et de Homs. Ces frappes n'ont fait que des dégâts matériels. Au total une centaine de missiles aurait été tirée par les alliés.



Il y a peu de temps, j'ai ordonné aux forces armés américaine de mener des frappes  de précisions sur des cibles abritant  des armes chimiques du dictateur sydien Bachar el Assad.Donald Trump, président des Etats-Unis d'Amérique

Cette opération a été menée en réponse à l'attaque chimique présumée, qui a récemment touché Douma, ville de la Ghouta orientale. Ces dernières heures la France et les Etats-Unis avaient affirmé avoir les preuves que le régime de Bachar Al-Assad était responsable de cette attaque qui a fait des dizaines de morts. Lors de leurs bombardements les alliés ont donc ciblé majoritairement des centres de recherches scientifiques et plusieurs bases militaires. Les alliés ont également pris soin de ne pas viser les bases militaires des forces russes très présentes en Syrie et soutiens du régime de Bachar El Assad.

La Russie salue la coopération avec la Syrie.

Ce matin, ce sont des dizaines de partisans de Bachar El Assad qui se sont rassemblés dans les rues de Damas pour protester contre les bombardements des alliés.