Info

Tensions entre l’Inde et le Pakistan : « l’escalade est limitée »

Des soldats indiens se sont rendus, le 27 février 2019, sur le lieu du crash d'un avion militaire indien au Cachemire. 
Des soldats indiens se sont rendus, le 27 février 2019, sur le lieu du crash d'un avion militaire indien au Cachemire. 
©AP Photo/Mukhtar Khan)

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a renouvelé, mercredi 27 février, son offre de dialogue avec l’Inde alors que les tensions se sont accentuées entre les deux pays au sujet de la région contestée du Cachemire. Pourquoi l’escalade entre ces deux puissances nucléaires est-elle limitée ? Cinq questions à Arnaud Delalande, spécialiste des questions de défense. 

« J’invite une nouvelle fois l’Inde à venir à la table des négociations », a affirmé ce mercredi matin Imran Khan, Premier ministre pakistanais. De son côté, la ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj, a aussi appelé au calme assurant que « l’Inde ne souhaite pas d’escalade ». Si les deux camps jouent l’apaisement, la tension était bien réelle entre les deux Etats qui se disputent le contrôle du Cachemire. Les forces armées pakistanaises affirment avoir abattu deux avions indiens dans l’espace aérien pakistanais et arrêté deux pilotes. L’Inde a annoncé avoir abattu un avion pakistanais au Cachemire et « perdu un Mig-21 ». La communauté internationale redoute un conflit ouvert. 

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE




TV5MONDE : Pourquoi assise-t-on à cette montée de tension entre l’Inde et le Pakistan ? 

Arnaud Delalande : Le 14 février, 40 soldats indiens sont tués au Cachemire dans un attentat suicide revendiqué par le groupe islamiste Jaish-e-Mohammed établi au Pakistan. L’Inde répond en bombardant un camp d’entraînement de cette organisation islamiste (au nord-est du Pakistan, près du Cachemire, ndlr) en franchissant la ligne de contrôle qui sépare le Pakistan de l’Inde. Voilà ce qui a déclenché les hostilités pour le moment. 

Y-a-t-il des précédents entre ces deux pays ? 

La « ligne de contrôle » (ligne de cessez-le-feu qui sert de frontière entre l’Inde et le Pakistan, ndlr) au Cachemire a été l’objet de plusieurs confrontations entre les deux pays. L’une des plus importantes et récentes a eu lieu en 1999 notamment lors de la confrontation dans le district de Kargil où des bombardements ont été menés par la force aérienne indienne. En 1999, la « ligne de contrôle »  avait était respectée car l’aviation indienne avait reçu pour consigne de ne pas franchir cette ligne. Cette fois, l’Inde a bombardé au Pakistan. C’est la différence. 

Peut-on craindre dans ce cas une escalade entre ces deux pays ? 

Le Premier ministre Imran Khan pakistanais a appelé l’Inde à rediscuter. Les deux pays ont la volonté d’apaiser les tensions. Déjà en 1999, cela avait été assez important mais rapidement l’objectif était d’apaiser la situation d’autant que ce sont deux puissances nucléaires comme en 1999. A mon avis, l’escalade est relativement limitée. 

Le terrain de la confrontation peut-il limiter justement l’escalade des répliques militaires entre les deux pays ? 

Ce terrain est situé à très haute altitude. La ligne de crête qui sépare les deux pays est entre 4 500 et 5 500 mètres. Pour cibler des combattants ou des groupes armés qui sont à haute altitude, c’est très compliqué. L’air raréfié pose des problèmes à l’aviation. Cela perturbe les trajectoires des missiles, des bombes. Les avions peuvent avoir des soucis de reprise lorsqu’il vont effectuer un bombardement. En 1999, lors de la guerre au Kargil, cela a été un vrai souci pour l'Inde qui a dû employer de nouvelles technologies, de nouveaux systèmes. 

Les deux pays sont à la pointe, bien équipés. Pour l’instant on n’a que les revendications des deux camps quant à la perte de leurs avions. Il faut rester méfiants. Il peut y avoir d’autres raisons à des crashs d’avions à cette altitude et dans cette zone. 

Pourquoi cette zone est-elle toujours au coeur de tension entre l’Inde et le Pakistan ? 

Les deux pays se disputent cette région depuis leur indépendance en 1947 (après la partition de l’empire colonial britannique, ndlr). Au départ, cette zone était la frontière et elle est devenue la Ligne de contrôle entre les deux pays. Mais le Pakistan a de temps en temps quelques groupes armés qui ont pris position dans le pays et qui viennent commettre des attentats en Inde. 

> Pour aller plus loin : Pourquoi l'Inde et le Pakistan continuent de s'attaquer sans pouvoir s'affronter durablement ? Analyse de notre éditorialiste Slimane Zeghidour : 

Chargement du lecteur...