Info

Tombés en Corée : les dépouilles des soldats américains rapatriées

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

C'était l'un des points de l'accord signé entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un le 12 juin dernier : la restitution des dépouilles de militaires tombés lors de la guerre de Corée, entre 1950 et 1953. Le premier rapatriement a lieu ce 27 juillet.

dans
La date du 27 juillet n'a pas été choisie au hasard. Elle tombe au jour près 65 ans après la signature de l'armistice qui a mis fin aux hostilités de la guerre de Corée, le 27 juillet 1953. Entre 1990 et 2005, les dépouilles de 229 Américains ont déjà été rapatriées, mais près de 5300 ne sont jamais rentrés chez eux.

A bord de l'avion qui s'est posé sur le tarmac de la base d'Osan, en Corée du Sud, il y avait les dépouilles de 55 soldats américains tombés en Corée du Nord. Une par une, en silence, les urnes recouvertes du drapeau des Nations unies ont été débarquées, en attendant la cérémonie officielle de rapatriement, ce 1er août.

Donald Trump a salué le geste du dirigeant nord-coréen dans un tweet : "Les dépouilles de soldats américains vont bientôt quitter la Corée du Nord et revenir aux Etats-Unis ! Après si longtemps, cela va être un grand moment pour tant de familles. Merci à Kim Jong Un."
 


Ce rapatriement des dépouilles de prisonniers de guerre et de soldats portés disparus pendant la guerre de Corée constitue le dernier des quatre engagements de la déclaration de Singapour, signée le 12 juin par Kim Jong Un et Donald Trump. Il s'agit donc d'une petite victoire pour le président américain, à l'heure où son gouvernement peine à prouver l'intérêt du réchauffement des relations avec la Corée du Nord.

"Nous sommes engagés dans une diplomatie patiente, mais nous ne laisserons pas cela s'éterniser sans résultat.Tant que la Corée du Nord n'a pas éliminé ses armes de destruction massive, nos sanctions et celles des Nations unies resteront effectives," déclare le secrétaire d'État Mike Pompeo. Celui-ci a d'ailleurs reconnu que Pyongyang continuait ses recherches nucléaires. Car l'objectif est bien celui-ci : la dénucléarisation de la Corée du Nord, pour laquelle les discussions patinent.
Un site de lancement de missiles balistiques aurait bien commencé à être démantelé, 
mais les modalités et le calendrier complet restent inconnus.