Info

Top 14: Paris et Bayonne, les poils à gratter

Lester Etien inscrit un essai pour le Stade Français contre Bordeaux-Bègles, le 21 novembre 2020 à Paris
Lester Etien inscrit un essai pour le Stade Français contre Bordeaux-Bègles, le 21 novembre 2020 à Paris
afp.com - FRANCK FIFE
Le pilier de Bayonne Ugo Boniface face à Toulon, le 21 novembre 2020 au stade Jean Dauger
Le pilier de Bayonne Ugo Boniface face à Toulon, le 21 novembre 2020 au stade Jean Dauger
afp.com - GAIZKA IROZ

Ils empêchent les cadors de tourner en rond: le Stade Français, en dominant Bordeaux-Bègles (26-16), et Bayonne, qui a tenu bon face à Toulon (35-29), ont aligné une nouvelle performance samedi en matches en retard du Top 14.

Et si ces deux-là se battaient pour la qualification? Ce n'est pas l'objectif de l'Aviron, qui cherche à prendre suffisamment d'avance sur la zone rouge pour assurer son maintien sans trembler. C'est un peu plus celui du Stade Français, qui n'oublie pas devoir son maintien la saison passée (14e) au gel du championnat en raison de la pandémie de Covid-19.

A la dérive sous Heyneke Meyer, le manager voulu par le propriétaire Hans-Peter Wild mais qui s'était complètement coupé de ses hommes, l'équipe parisienne est en train de revivre avec Gonzalo Quesada, son entraîneur chéri de retour au bercail après l'avoir menée à un titre de champion de France 2015 et un Challenge européen en 2017.

Les Parisiens avaient pourtant plutôt mal débuté la saison, du moins à domicile où ils s'étaient inclinés contre Bayonne puis le Racing. Le redressement est spectaculaire depuis: le Stade Français vient d'aligner 3 succès à Jean-Bouin, contre autant de cadors.

Le festival offensif infligé à Toulouse (48-14) et La Rochelle (35-13) n'a pas eu lieu cette fois, Quesada l'expliquant logiquement par l'enchaînement des rencontres et la fatigue accumulée. Le club parisien n'a inscrit "que" deux essais, sur deux belles inspirations - une longue passe sautée vers l'extérieur pour Telusa Veainu et un jeu au pied dans l'axe pour Jonathan Danty - de l'ouvreur Joris Segonds, par ailleurs peu fiable dans les tirs au but (6/12, plus un drop manqué).

Heureusement pour l'ancien Aurillacois, son équipe était au-dessus de l'UBB, qui connaît un coup d'arrêt après trois victoires de rang. Le Stade Français fait son entrée dans la zone des qualifiés (5e) en dépassant son adversaire du jour (9e).

. Gaëtan Germain, l'assurance tous tirs

La saison passée, le promu bayonnais avait parfaitement négocié le virage de la Coupe du monde qui lui offrait un avantage comparatif par rapport aux grosses écuries privées de leurs internationaux (9e).

Avec la fenêtre d'automne doublée par World Rugby pour rattraper les matches annulés ou reportés par la pandémie, c'est un peu la même situation cette saison. Sauf le club basque semble cette fois armé pour viser plus haut que le maintien, après avoir trouvé le buteur - Gaëtan Germain - et le marqueur - Joe Ravouvou - qui lui manquait jusqu'ici.

Si Ravouvou, décisif le week-end précédent face à Montpellier (29-20), est resté muet face à Toulon, Germain a pris le relais par sa précision au tir (9/10 soit 25 points).

Dépassés par l'envie des Bayonnais, très pénalisés en première période, les Toulonnais sont revenus au score après la pause, en vain. Même à 13 contre 15 en fin de match, Bayonne s'est montré solide et monte à la 8e place. Pour Toulon (4e) aussi, c'est une série de 3 victoires qui prend fin.

Dimanche, la première place sera en jeu à Marcel-Deflandre où le leader rochelais défendra son invincibilité à domicile face au Racing 92 (5e).

Résultats des matches en retards du Top 14 disputés samedi:

1ère journée

Stade Français - Bordeaux-Bègles 26 - 16

7e journée

Bayonne - Toulon 35 - 29

9e journée

Reporté

Clermont - Lyon