Info

Tour de France : Jonas Vingegaard, vainqueur de l'édition 2022, un parcours atypique

Le cycliste Jonas Vingegaard, en maillot jaune, boit une coupe de champagne sur la dernière étape du Tour de France. 
Le cycliste Jonas Vingegaard, en maillot jaune, boit une coupe de champagne sur la dernière étape du Tour de France. 
Thomas Samson/AP

Portrait. Ce 24 juillet, le Danois Jonas Vingegaard remporte le Tour de France. Il met fin au règne de deux ans de son rival slovène Tadej Pogacar. Pourtant, avant le début de la compétition, il était inconnu du grand public.


 

C’était soit lui, soit son rival Tadej Pogacar. Ce 24 juillet, le Danois Jonas Vingegaard monte sur la première marche du podium du Tour de France pour la première fois. "Vingegaard et son équipe étaient plus forts", reconnaît le manager de UAE Mauro Gianetti, tout en rappelant que Pogacar a "quand même gagné trois étapes et le maillot blanc" de meilleur jeune. "Je suis fier de Tadej, qui aurait probablement pu gagner une autre étape et peut-être remporter le maillot de meilleur grimpeur, mais il a tout risqué pour tenter de remporter le Tour. Il faut être content de ce qu'on a réussi", ajoute-t-il.

Chargement du lecteur...

Âgé de 25 ans, le cycliste encore inconnu il y a un an possède un parcours pour le moins atypique. En 2007, il tombe amoureux du cyclisme en assistant au départ du Tour du Danemark. Puis, il intègre un petit club à Hillerslev au Danemark. Mais ce n’est qu’en 2016, à 19 ans, que les choses sérieuses commencent pour lui. Le propriétaire de ColoQuick le repère lors d’une course danoise et le recrute. Lors d’une interview pour le média sportif Eurosport, Jonas Vingegaard estime : "sans eux, jamais je ne serais passé pro."

En 2018, le jeune cycliste est recruté par Jumbo Visma, avec qui il signe d’abord pour deux saisons. Il finira deuxième du Tour du Danemark en 2019 et 8e au Tour de Pologne en 2020. En 2021, il prolonge son contrat avec Jumbo-Visma jusqu’en 2024. Cette même année, il termine deuxième du Tour de France, 5 minutes et 20 secondes derrière Tadej Pogacar. Un an plus tard, il le surpasse.  

Loin du feu des projecteurs  

"C’est le coureur qui préfère appeler sa petite amie au téléphone la ligne d'arrivée à peine franchie plutôt que de poster une vidéo sur les réseaux sociaux, lui qui n'a même pas de compte Twitter", résume la journaliste Fanny Lechevestrier sur la radio française France Inter.
En effet, Jonas Vingegaard est décrit comme quelqu’un de plutôt discret. "Il n’est pas présent sur les réseaux sociaux, il a une personnalité très discrète et jusque-là, nous n’avions pas de raisons de nous intéresser à lui", explique Michael Rasmussen, ancien cycliste danois devenu consultant pour un journal dans une interview au quotidien français Le Parisien.

Six mois avant de rejoindre l'équipe, je travaillais encore dans le poisson. Jonas Vingegaard, vainqueur du Tour de France

Il porte aussi le surnom de Fisherman. La raison ? Pendant quelques mois, il combine ses entraînements avec un emploi dans une usine de poissons. Il commence à y travailler alors qu’il se blesse au fémur en 2017. "J'ai travaillé là-bas jusqu'à l'été 2018, raconte le cycliste danois à Eurosport. Et j'ai signé chez Jumbo Visma en 2019. Donc six mois avant de rejoindre l'équipe, je travaillais encore dans le poisson."

Un sportif qui sait rester humble 

Lors de la 18e étape, dans la descente du Col des Spandelles, Tadej Pogacar tente de déstabiliser son rival. Se faisant, il chute. Jonas Vingegaard s’arrête pour l’attendre avant de commencer l’ascension d’Hautacam. Cette séquence illustre parfaitement l’humilité du cycliste. 

À la veille du contre-la-montre de Rocambour, l’avant-dernière étape du Tour, il souligne déjà les mérites de ses adversaires. Le Danois estime que le Belge Wout van Aert "a une bonne chance de gagner" : "Il est l'un des meilleurs coureurs de contre-la-montre du monde et il est en grande condition." Le maillot jaune se félicite aussi du succès d'étape de son coéquipier Christophe Laporte, "un super garçon, qui nous a aidé pendant trois semaines, il montre ce qu'est notre équipe et mérite sa victoire".