Info

Triathlon: elles remportent le test event de Tokyo ensemble puis sont disqualifiées

L'Anglaise Jessica Learmonth lors de la finale du triathlon des Jeux du Commonwealth, à Gold Coast en Australie, le 5 avril 2018
L'Anglaise Jessica Learmonth lors de la finale du triathlon des Jeux du Commonwealth, à Gold Coast en Australie, le 5 avril 2018
afp.com - ADRIAN DENNIS

Drôle de mésaventure pour Jessica Learmonth et Georgia Taylor-Brown: en franchissant ensemble et en tête la ligne d'arrivée du test event des JO-2020 à Tokyo, les deux triathlètes britanniques pensaient avoir course gagnée jeudi, mais ont été disqualifiées par la Fédération internationale.

Après les 1.500 mètres de natation et 40 kilomètres de vélo, Learmonth et Taylor-Brown ont pris le large dès le début de la course à pieds, réduite de 10 à 5 kilomètres en raison dans des conditions météorologiques extrêmes dans la capitale japonaise -plus de 31°C et 71% d'humidité avant 9h du matin.

Même la triathlète des Bermudes, Flora Duffy, lauréate de la Coupe du monde de triathlon sur distance olympique (WTS) en 2016 et 2017, est obligée de laisser filer les deux Britanniques qui franchissent en tête et main dans la main la ligne d'arrivée.

La Fédération internationale (ITU) a toutefois décidé d'appliquer à la lettre le paragraphe 2.11.f de son règlement qui dit que: "des athlètes qui finissent la course à égalité de façon intentionnelle en ne faisant aucun effort pour séparer leur temps d'arrivée seront disqualifiés".

Pour l'ITU, c'est donc la Bermudienne Duffy qui a remporté cette course, qui permet aux organisateurs des JO-2020 de tester les infrastructures et aux athlètes de disputer la course dans des conditions proches de celles qui les attendent l'été prochain. Elle aura donc également permis de réviser le règlement de l'ITU.

Cette issue est loin d'être anecdotique, puisque la Fédération britannique avait fait de cette course un critère de sélection pour Tokyo-2020.

Avec la disqualification de Learmonth et Taylor-Brown, leur compatriote Vicky Holland, médaillée de bronze à Rio-2016, monte sur le podium du test event, remplissant les deux critères fixés par la Fédération britannique pour assurer sa place aux JO-2020.

"Je ne sais pas comment la fédération va désormais procéder, je ne voudrais pas être un sélectionneur!" a commenté Holland sur le site de l'ITU après la course.