Info

Tuberculose: un nouveau cocktail de médicaments réduit drastiquement le temps de traitement

Des patientes atteintes de tuberculose sont soignées par la nouvelle thérapie développée par l'organisation TB Alliance, le 5 août 2019 à l'hôpital Sizwe de Johannesburg, en Afrique du Sud
Des patientes atteintes de tuberculose sont soignées par la nouvelle thérapie développée par l'organisation TB Alliance, le 5 août 2019 à l'hôpital Sizwe de Johannesburg, en Afrique du Sud
afp.com - Michele Spatari
Des patients atteints de tuberculose sont soignés par la nouvelle thérapie développée par l'organisation TB Alliance, le 5 août 2019 à l'hôpital Sizwe de Johannesburg, en Afrique du Sud
Des patients atteints de tuberculose sont soignés par la nouvelle thérapie développée par l'organisation TB Alliance, le 5 août 2019 à l'hôpital Sizwe de Johannesburg, en Afrique du Sud
afp.com - Michele Spatari

Il y a quatre ans, le styliste sud-africaine Innocent Molefe a appris qu'il était atteint de tuberculose. Trois ans plus tard, la maladie est devenue multi-résistante, nécessitant un traitement à base de piqures douloureuses et de nombreux cachets.

Mais grâce à un nouveau remède, approuvé mercredi par la Food and Drug Administration (FDA), l'agence sanitaire fédérale américaine, il est maintenant guéri de cette grave infection pulmonaire, transmise par voie aérienne, qui peut se propager au cerveau.

Au point qu'il a non seulement pu reprendre son travail, mais aussi se rendre à nouveau sur les pistes de danse des boîtes de nuit, une activité qu'il avait dû interrompre pendant sa maladie.

"Je suis la preuve vivant qu'on peur vaincre la tuberculose. Je peux même danser jusqu'au bout de la nuit !", témoigne Innocent Molefe, 38 ans, à son domicile de Soweto.

La nouvelle thérapie qui a guéri le styliste de sa tuberculose résistante aux antibiotiques va réduire drastiquement la durée du traitement et en améliorer l'efficacité.

Elle associe trois médicaments, la bédaquiline, la linezolide et la pretomanide.

Cette dernière préparation, développée par la TB Alliance, une organisation dédiée à la recherche de traitements plus efficaces contre la tuberculose et basée à New York, a reçu mercredi l'autorisation de la FDA.

Elle a été testée dans trois sites en Afrique du Sud, sur un total de 109 patients, enregistrant un taux de guérison de 90% en six mois de traitement et six mois de suivi thérapeutique.

- "Victoire pour ceux qui souffrent" -

Maladie infectieuse la plus meurtrière au monde, la tuberculose, qui est aussi vieille que l'humanité, a tué en 2017 1,6 million de personnes - dont 75.000 pour la seule Afrique du Sud, où on comptait 322.000 personnes atteintes par la maladie cette année-là.

La préparation nécessite la prise de cinq comprimés associant les trois médicaments par jour, pendant six mois - un changement draconien et apprécié, par rapport aux 30 à 40 gélules quotidiennes que les patients qui suivaient le précédent traitement devaient prendre, pendant une durée beaucoup plus longue.

"Le traitement habituel de la tuberculose résistante aux antibiotiques peut prendre de 18 à 24 mois. Avec des piqures quotidiennes pendant six mois, qui sont extrêmement douloureuses. Cela fait une différence considérable", souligne Pauline Howell, l'une des responsables des essais cliniques à l'hôpital Sizwe de médecine tropicale à Johannesburg.

Les formes multirésistantes de tuberculose sont beaucoup plus longues et coûteuses à traiter: alors qu'elles n'ont représenté que 5% des cas en 2015, elles ont mobilisé environ un tiers des ressources disponibles pour lutter contre la maladie.

"La décision de la FDA représente une victoire pour tous ceux qui souffrent", s'est réjoui Mel Spigelman, président de la TB Alliance.

La tuberculose résistante aux antibiotiques touche 600.000 personnes par an.

A l'hôpital Sizwe de Johannesburg, Nxumalo, qui habite le township de Katlehong, vient à son rendez-vous de suivi.

"Avec l'ancien traitement, je serai déjà en train de vomir", confie ce jeune chômeur de 23 ans. "Mais avec celui des chercheurs, c'est tellement plus facile".