Info

Turquie : des Syriens expulsés pour des bananes ?

Montage de trois captures d'écran de vidéos. De jeunes Syriens mangent des bananes sur fond sonore d'une altercation de Turcs s'en prenant avec une jeune réfugiée Syrienne parce qu'elle achetait des bananes sur un marché à Istanbul.
Montage de trois captures d'écran de vidéos. De jeunes Syriens mangent des bananes sur fond sonore d'une altercation de Turcs s'en prenant avec une jeune réfugiée Syrienne parce qu'elle achetait des bananes sur un marché à Istanbul.
D.R.

C'est une vidéo humoristique mal interprétée. Le gouvernement turc annonce l'expulsion de sept Syriens pour une vidéo partagée sur les réseaux sociaux où ils se moqueraient des Turcs, en mangeant des bananes. La vidéo a été considérée comme "provocante". 

Tout a commencé d'une séquence de micro-trottoir d'une dizaine de minutes filmée dans un quartier d'Istanbul par une chaîne locale sur les réseaux sociaux Kanal Dünya. Dans cette vidéo datée du 17 octobre sur le compte Youtube de la chaîne, une scène va déclencher la controverse : à partir de 2'51, une jeune femme syrienne prend la parole, mais elle va très vite être prise à partie par les autres personnes autour. 

Un homme turc l'interpelle sur le fait qu'elle achète des bananes :"Vous vivez de manière plus aisée que nous. Moi je ne peux pas m'offrir de bananes et vous, vous en achetez par kilos sur les marchés !" Sans laisser le temps à la jeune femme de vraiment répondre, une autre femme, turque toujours, surenchérit "Exactement". Elle l'interpelle en lui faisant des remarques sur son maquillage, sous -entendu, elle peut se le permettre et ensuite elle reproche aux migrants d'aller "tous les jours chez le coiffeur".
La jeune réfugiée syrienne tente d'expliquer que les migrants, comme elle, achètent ce qu'ils peuvent avec leur argent. Qu'elle est étudiante et qu'elle n'aurait pas quitté son pays s'il n'y avait pas la guerre. En vain. "Va-t-en en Syrie! Va te battre là-bas. Nous, nous ne fuyons pas notre pays, vous non plus vous ne devriez pas!", crie la femme.  L'homme qui tient le micro demande aux personnes autour de lui pour qui elles voteraient aux prochaines élections, si elles voteraient Erdogan... Mais les personnes parlent surtout de leurs difficultés, de la hausse des loyers, du fait qu'ils sont au chômage.

Après la diffusion de cette vidéo, des réfugiés syriens en Turquie se filment, en signe de protestation et de solidarité avec leur compatriote, en train de manger des bananes, avec la vidéo de l'altercation en fond sonore. Une sorte de challenge, comme il y en a tant sur les réseaux sociaux, mais qui généralement prête à sourire.

Des montages de ces vidéos circulent sur le Net comme on peut le voir ici :

Ce mouvement, qui vise à dénoncer les clichés et les discours de haine envers les Syriens, a suscité la controverse.

Et c’est ainsi, que sept Syriens ont été arrêtés et la Direction des migrations, un organisme qui dépend du ministère turc de l’Intérieur a décidé qu’ils seront renvoyés dans leur pays malgré la guerre.

Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, la Turquie a accueilli un grand nombre de réfugiés syriens, près de quatre millions. Le pays a connu des épisodes de tensions xénophobes ces dernières années, souvent déclenchés par des rumeurs propagées sur les réseaux sociaux et les messageries instantanées. Nombreux sont les Syriens qui sont victimes d'actes racistes. 

(RE)voir : Turquie : le pays construit un mur et se ferme aux réfugiés afghans
Chargement du lecteur...
Ces tensions sont exacerbées par la crise économique. En août, des attaques ont visé des commerces et des logements occupés par des Syriens à Ankara, la capitale turque, des incidents qui sont restés, selon l'Agence France Presse, limités.

La jeune Syrienne que l'on voit sur cette vidéo rappelle qu'Erdogan les a invités à venir car ils sont tous musulmans. Mais à la fin une dame turque dit à la cantonade "qu'ils partent tous"