Info

Ukraine / Russie : Moscou distribue des passeports russes aux habitants du Donbass

© AP Images / Sergei Grits

Volodymyr Zelensky, le nouveau président ukrainien affiche sa volonté de relancer le processus de paix dans l’est du pays. Mais Vladimir Poutine ne semble pas disposer à lui faciliter la tâche. Moscou veut faciliter l'obtention de passeport russe pour les citoyens des zones rebelles de l'est de l'Ukraine.

Volodymyr Zelensky se serait sans doute contenté d’un simple coup de téléphone voir même d’un communiqué laconique de son voisin russe pour le féliciter de sa large victoire à l’élection présidentielle. Mais Vladimir Poutine a préféré faire les choses à sa manière : en signant un décret permettant l’octroi de passeports russes aux citoyens des zones rebelles de Donestsk et Loubansk. Une procédure simplifiée qui permet aux habitants des zones sous le contrôle des séparatistes d’obtenir un passeport russe sans remplir tous les critères normalement exigés dans le cadre d’une demande classiques.
 

« Russie, Etat agresseur »

Cette décision « est une nouvelle confirmation du vrai rôle de la Russie en tant qu’Etat agresseur », a aussitôt dénoncé le nouveau chef de l’Etat ukrainien. Moscou a choisi une fois de plus de faire fi des accords de Minsk mais se défend de toute volonté d’ingérence. « Il s’agit d’une question purement humanitaire » a commenté Vladimir Poutine lors d’une réunion publique à Saint-Pétersbourg. Les habitants des républiques autoproclamées « ne peuvent pas se déplacer normalement, ils ne disposent pas des droits les plus élémentaires. »

L’élection de M. Zelensky s’apparente à un quasi plébiscite. Elu avec 73% des voix, sans contestation, il a fait de la négociation d’un cessez-le-feu effectif sa priorité.   
Pendant sa campagne, M. Zelensky, il a plusieurs fois tendu la main aux populations du Donbass, majoritairement russophones comme lui, affirmant que « l’Ukraine avaient besoin d’elles ».

 
Une initiative absurde et déstabilisatriceCommuniqué des Etats-Unis

La décision de la Russie de commencer à distribuer ses passeports ressemble à test pour le président Ukrainien. Il ne prendra ses fonctions qu’au mois de juin, mais a déjà appelé l’ONU à prendre des sanctions contre Moscou. Les chancelleries occidentales ont unanimement condamnées cette initiative « absurde et déstabilisatrice » selon les Etats-Unis.

Ce n’est pas la première fois que Moscou utilise cet outil diplomatique. En Transnistrie, en Abkhazie et en l’Ossétie du Sud, des régions séparatistes de la Moldavie et de la Géorgie, des politiques similaires ont été conduites.

Depuis le début du conflit en Ukraine, au moins 13 000 personnes sont mortes dans les combats. La majorité ont été tuées après la signature des accords de Minsk censés assurer un cessez-le-feu, mais qui n’a jamais été respecté.