Info

Unesco : les nouveaux sites inscrits au Patrimoine Mondial

La Chaîne des Puys, volcans d'Auvergne. Au second plan, le Puy-de-Dôme.
La Chaîne des Puys, volcans d'Auvergne. Au second plan, le Puy-de-Dôme.

Une oasis en Arabie Saoudite, une cité industrielle en Italie, un terrain de chasse inuit au Danemark... Le Comité du Patrimoine Mondial établi actuellement la liste des nouveaux sites à inscrire au Patrimoine de l'Unesco. Parmi eux, les volcans d'Auvergne ont obtenu leur classement.

dans
Pour prétendre au Patrimoine Mondial de l'Unesco, ils doivent avoir une "valeur universelle exceptionnelle". Trente sites ont été portés cette année devant le Comité du Patrimoine, réuni du 24 juin au 4 juillet à Bahrein. Parmi eux, vingt-deux sites culturels, cinq sites naturels et trois qui mixtes. Des sites au Japon, en Arabie Saoudite, en Corée, en Italie... La totalité des "gagnants" devrait être annoncée en fin de journée. 

En images, voici les premiers élus :  

Ces sites viennent rejoindre les 1073 sites déjà inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco.


Des sites français recalés

Côté français, Nîmes avait bon espoir de figurer parmi les élus. La ville avait mis en avant ses monuments romains préservés tels que la Maison Carrée, ou l'Amphithéatre; mais aussi ses édifices Renaissance, néoclassiques et modernes.  Le site a pourtant été recalé. En cause notamment : la façade moderne controversée du musée nîmois de la Romanité, située à proximité de l'amphitéatre. Déjà en mai dernier, les experts du Conseil international des monuments et des sites (Icomos) avaient alerté sur cette façade, "une menace grave pour l'intégrité du patrimoine de Nîmes". La ville peine à faire valoir son patrimoine alors que les sites alentours d'Arles ou du Pont-du-Gard sont classés à l'Unesco depuis les années 1980.

Autre candidature qui espérait figurer sur la liste : une candidature Franco-Belge, 139 cimetières militaires, nécropoles et monuments commémoratifs de la Grande Guerre. L'examen du dossier a été repoussé à 2021.
 

Ensemble de volcans "endormis" depuis au moins 8.000 ans en Auvergne, l'emblématique Chaîne des Puys, voit en revanche sa candidature retenue après une première tentative malheureuse. Le classement porte sur la Chaîne des Puys - chapelet de 80 volcans âgés de 8.400 à 95.000 ans - et la faille de Limagne, vieille de 35 millions d'années et profonde jusqu'à 3.000 mètres.