Info

Venezuela : comprendre l'attaque aux drones en 3 questions

Chargement du lecteur...
© L. Fachaux, A. Demart / TV5MONDE

Deux jours après l'attaque aux drones au Venezuela, plusieurs questions restent en suspens  : pourquoi Nicolas Maduro accuse-t-il la Colombie ? Qui est ce groupe qui s'est attribué l'attaque ? Présent sur les réseaux sociaux, ses membres dénoncent la situation politique et économique du pays. Explications.

dans
Voilà comment le groupe des "soldats en chemise" s'est fait connaître avec une attaque au mode opératoire inédit et des drones chargés d'explosifs.

Qui est ce groupe ?

Ce mouvement, peu connu jusqu'à présent, est composé de militaires et de civils. Il assure vouloir "libérer" le Venezuela du président Maduro dans un communiqué envoyé à une journaliste.

Cette dernière, également opposée au président Maduro, a lu ce texte sur sa chaîne Youtube. Sur cette vidéo, on voit l'un des drones qui a explosé ce samedi. TV5MONDE a contacté la personne qui l'a publiée : Cesar Guardiola, militaire vénézuélien à la retraite qui affirme l'avoir reçue d'un soldat, tous deux se disent hostiles à Maduro.

Le gouvernement vénézuélien indique que tous les auteurs intellectuels de l'attaque ont été "identifiés" et accuse la Colombie.  

Pourquoi Nicolás Maduro accuse-t-il la Colombie ?

Les 2deux pays ne s'entendent plus. Ils ont d'ailleurs presque rompu leurs relations diplomatiques. Il n'y a plus d'ambassadeur colombien à Caracas depuis plus d'un an.

La Colombie a déjà même fermé sa frontière, pour limiter l'afflux des Vénézuéliens qui fuient leur pays. Et pas sûr que les relations entre les deux pays s'améliorent, alors que le président colombien Ivan Duque, tenant d'une droite dure et anti-chaviste, prend ses fonctions ce mardi. 

Pourquoi Nicolás Maduro est-il autant critiqué ?

La situation économique a plongé les habitants dans la précarité.
L'inflation est estimée à 1 million de pour cent, d'ici à la fin de l'année, selon  le FMI.

Dans deux semaines, à partir du 20 août, la monnaie locale, le bolivar, devrait même perdre 5 zéros...

Ce lundi, des milliers de manifestants ont marché dans les rues de la capitale, en soutien au président Maduro.