Info

Venezuela : Donald Trump qualifie Nicolas Maduro de "marionnette cubaine"

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE Commentaire : M. Defroyenne - Montage : J. Bouilliez

Le président américain Donald Trump exhorte les militaires vénézuéliens fidèles au président Nicolas Maduro à laisser entrer l'aide humanitaire dans le pays et à se rallier à Juan Guaido.
 

Donald Trump est accueilli sous les applaudissements de la communauté vénézuelienne de Floride. A Miami, le président américain met en garde les soutiens du président vénézuélien Nicolas Maduro et exhorte les militaires à se rallier à Juan Guaido, le président auto-proclamé, soutenu par une partie de la communauté internationale.

"Les yeux du monde entier sont braqués sur vous aujourd'hui" avertit Donald Trump. "Nous voulons restaurer la démocratie vénézuelienne. Nous pensons que les chefs militaires ont un rôle important à jouer là-dedans. Si vous choisissez ce chemin, vous pourrez contribuer à un futur prospère pour les Vénézuéliens... OU vous choisissez le second chemin, vous continuez de supporter Maduro. Si c'est votre choix, vous n'aurez aucun soutien et aucune porte de sortie. Vous perdrez tout !"

Donald Trump qualifie également Nicolas Maduro de "marionnette cubaine" et ne manque pas de tirer à boulets rouges sur le socialisme, estimant que "les jours du communisme étaient comptés au Venezuela, mais aussi au Nicaragua et à Cuba".
 

Donald Trump veut bannir les idées, la diversité politique et veut imposer un seul mode de pensée : celui des suprémacistes blancs de la Maison blanche !Nicolas Maduro, président du Venezuela.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a immédiatement réagi dans un discours télévisé : "Aujourd'hui Donald Trump était à Miami et a questionné le droit de notre pays libre d'adopter des idées d'humanité, de socialisme chrétien, notre socialisme ! Un discours aux accents nazis interdisant certaines idéologies. Donald Trump veut bannir les idées, la diversité politique et veut imposer un seul mode de pensée : celui des suprémacistes blancs de la Maison blanche !"

Ces diatribes interviennent dans un contexte de crise économique grave pour le Venezuela. Nicolas Maduro a ainsi annoncé que 300 tonnes d'aide humanitaire arriveraient mercredi de Russie, alors même que plusieurs dizaines de tonnes de vivres et de médicaments américains sont bloqués à la frontière colombienne par les autorités vénézueliennes. 

Juan Guaido assure de son côté que l'aide humanitaire américaine sera acheminée coûte que coûte samedi dans le pays, au risque d'une épreuve de force avec l'armée loyale à Nicolas Maduro, qui y voit un prétexte pour une intervention militaire des États-Unis.